Vote du PADD (projet d’aménagement et de développement durable)

Le document (qui prépare la révision du plan local d’urbanisme) a été présenté à la population lors de la réunion publique du 31 janvier 2012. Il reprend les grandes orientations d’aménagement qui devront se concrétiser dans le PLU. Les élus BPP sont notamment intervenus pour souligner les enjeux relatifs au nécessaire développement des logements sociaux, à l’encadrement de l’urbanisation entre Pont Chabrol et le centre bourg et au contrôle du développement commercial Pont Chabrol.

Vote unanime

Cinq acquisitions de parcelles pour un montant global de 87 000 €

 Il s’agit de pouvoir réaliser le futur bassin de rétention des eaux pluviales aux Garennes et la future voie nouvelle (au-dessus du musée théâtre Guignol).

Vote unanime, sauf pour une acquisition, le long de la nouvelle voie, pour laquelle nous nous sommes abstenus, considérant que l’opération n’apportait pas suffisamment de garanties pour la commune dans l’aménagement future de la nouvelle voie, faute d’avoir élaboré un projet suffisamment précis pour fonder une déclaration d’utilité publique (DUP). Bien que ce dossier soit étudié depuis plusieurs années ! Les intérêts de la commune risquent d’en pâtir.

Paiement (4 800 €) d’une parcelle de terrain acquise initialement gratuitement

La municipalité n’ayant pas procédé dans les délais aux régularisations nécessaires, cette bande de terrain de 25 m² acquise gratuitement par la commune dans les années 2000 et sur laquelle des aménagements routiers ont été réalisés (trottoirs,…) doit désormais faire l’objet d’un paiement. 4800 € perdus pour la commune !

Abstention des élus BPP

Questions diverses 

Les élus BPP ont fait part de leur surprise quant à la plaquette de bilan de mandat distribuée avec le Brindas Image en janvier. Il s’agit d’une publication communale nouvelle qui n’a jamais été évoquée, ni en commission des finances ni en commission communication. Les élus de l’opposition n’ont pas pu s’exprimer, alors que le règlement intérieur le prévoit pour le Brindas Image. Enfin, le slogan de la liste du maire (bien vivre ensemble à Brindas) n’aurait pas dû figurer à plusieurs reprises en bonne place sur cette publication communale payée par les deniers de la commune (4500€) !