enfants place verdun

On a vu dans une récente publication de la municipalité sortante, cette charmante photo d'enfants "patouillant" dans l'eau place de verdun.

Pourtant, on a porté à notre connaissance un incident d'une toute autre teneur :

Au début de l'été, quelques jeunes étaient installés sur les murets vers la mairie. Une personne de la mairie sort et leur demande de ne pas rester là. En râlant, les adolescents exécutent cette demande.

Quelques jours plus tard, n’ayant pas compris que c’était une interdiction qui leur avait été faite de s’asseoir sur le muret de la place,ils s’y réinstallent un samedi, jour de mariage.

Cette fois c’est Mme le maire qui vient exiger d’eux qu’ils quittent les lieux, les menaçant d’appeler la police pour contrôler le contenu de leur bouteille d’Orangina.

Conclusion : Les jeunes ne sont pas les bienvenus sur cette place, et deviennent  même suspects.

Commentaires que cela peut susciter :

Quel message ont reçu ces jeunes de la part d’adultes en situation de responsabilité ?

Pourquoi ne pas les inviter au dialogue ?

Pourquoi ne pas leur demander ce qu’ils pensent de la nouvelle place ?

Pourquoi ne pas leur proposer de rentrer dans la mairie un jour pour visiter ?

Pourquoi ne pas leur dire que leur présence est apprécié puisque cela démontre qu’ils se sentent bien sur cette place ?

Pourquoi même ne pas leur dire qu’ils sont a une place stratégique pour aider une personne âgée sortant d’un commerce avec des courses lourdes ?

Ces jeunes précisement, actifs dans la vie de notre commune, ont une conscience politique déjà développée, ils ont un discours antiraciste qui fait du bien à entendre.

Ils sont engagés contre les discriminations de tous ordres.

Ils ont déjà démontré leur volonté citoyenne et sont membres actifs de conseils d’administration d’associations Brindasiennes.

Comment ces jeunes qui ont étés exclus physiquement, alors qu’ils sont pourtant de futurs adultes et donc futurs décideurs, vont-ils pouvoir continuer à participer à  la vie démocratique du village ?

Il est indispensable qu’ils soient encouragés à poursuivre leur participation.

Il est indispensable que de vrais outils leurs soient donnés pour faire entendre leurs voix