La nouvelle rue Jean-Guy Mourguet devait, parallèlement à la rue du Vieux Bourg, relier la montée de la Bernade à hauteur du musée Guignol, à la montée du Clos, à hauteur de la médiathèque.

C’était un élément central de la restructuration du centre village dont l'étude et l’adoption datent de plus de 15 ans. Ce projet permettait :

  • de traverser le village dans les deux sens sans redescendre sur la dangereuse Route Neuve comme aujourd’hui, tout particulièrement pour les vélos.

  • de densifier le centre village en offrant un habitat varié, en nous permettant de nous rapprocher de nos obligations en matière de logement social et en préservant les zones vertes de la commune.

  • de renforcer l’attractivité commerciale du centre bourg en offrant de nouvelles surfaces pour des commerces de proximité de petite et moyenne surfaces.

On voit bien, avec l’accroissement des commerces le long de la Route Neuve, que la vocation de lieux de rencontre et d’animation de notre centre village est menacée. La rue Jean-Guy Mourguet constituait une pièce maîtresse de cette revitalisation à l’usage des Brindasiens. La Route Neuve, c’est juste pour les autres.

L’abandon de ce projet dont la réalisation était lancée et le financement programmé démontre la totale absence de vision du devenir de notre village et du centre bourg par la nouvelle équipe ; mais nous ne désespérons pas de la faire revenir en arrière sur un projet aussi stratégique.