Ancienne usine Toumetal (La Pillardière) : un permis de construire à haut risque pour la majorité municipale !

Petit rappel :

  • Un premier permis avait été déposé par la société GAIA en 2013. Il avait  été refusé car non conforme au PLU (Plan Local d’Urbanisme) en cours de révision qui prescrivait, pour cette parcelle, de détruire le bâtiment industriel existant et de proposer la moitié des logements en accession sociale à la propriété, l’autre moitié en location,  le tout étant réalisé par un opérateur public.
  • A peine installée, la municipalité s’est précipitée pour engager une modification du PLU sur 4 points : 3 points techniques et …un point sur  la parcelle Toumétal ! Le 06 juillet 2015, la majorité municipale unanime modifie le PLU,  permettant ainsi  le maintien du bâtiment  industriel et  supprimant les logements en accession sociale à la propriété. Notre liste et celle Bien Vivre à Brindas  se sont opposées à ce retour en arrière avec ce projet d’aménagement inadapté au quartier et aux besoins de la population.
  • Dans la foulée,  la société privée  GAIA ressort de ses tiroirs son projet initial, modifié à la marge, et dépose le 5 août un permis de construire, accordé par M. le Maire.

Les dirigeants de la société immobilière GAIA, ne sont autres que le mari et le fils d’une conseillère de la majorité municipale, associé-e-s par ailleurs dans plusieurs autres sociétés immobilières !

Chacun appréciera en fonction de ses valeurs s’il est normal qu’un élu municipal  vote le 06 juillet une modification du PLU, et que le 05 août, des membres de sa famille redéposent  et obtiennent, grâce à cette modification, un permis de construire qui leur avait été refusé préalablement.

Ceci est résolument contraire à notre éthique de la République et à notre morale. Les élu-e-s de la majorité municipale auraient- ils transformé la liste « Brindas Juste Vous » en « Brindas Juste pour Nous » ?

Mais où sont donc passées la concertation et l’écoute tant vantées lors des élections ?

  • Depuis les élections, la commission des affaires scolaires et celle sur la sécurité, ne se sont réunies qu’une fois …. en 20 mois !  Ecoles, sécurité,  autant de dossiers sans intérêt à Brindas !
  • Avec suspicion et sans concertation, les bénévoles des associations se voient désormais contraints de remplir des formulaires de plus 10 pages pour demander de maigres subventions !  Après tout, le temps perdu par les bénévoles ne coûte pas cher !
  • La commission finances fait un point sur l’exécution du budget au mois d’octobre, quand l’exercice est quasiment fini !  Après tout, le budget de la commune dépasse à peine les 8 millions d’euros !

Vos élu-e-s Brindas Participation et Progrès : Rémy Ménétrier, Nicole Weill, Xavier Mallauran.