14 avril 2017

Bref compte-rendu du conseil municipal du 3 avril 2017

Vote de la subvention à la coopérative scolaire

Un montant de 2 240 € pour l’école maternelle et de 3 970 € pour l’école primaire (soit 10 €/élève)  ont été votés. Le montant par élève est le même que l’an dernier. Nous avons fait remarquer que ce montant n’était pas très élevé et que l’amicale laïque, avec les activités de ses bénévoles, donnait chaque année une somme pratiquement équivalente. (Vote unanime)

Budgétisation partielle des travaux du Syder

Le Syder (Syndicat intercommunal de l’électrification du Rhône) a réalisé des travaux au carrefour des RD311/D75/D30 pour un montant de 9 400 €. Afin d’éviter aux Brindasiens de voir leurs impôts locaux augmenter, ces travaux seront imputés sur le budget communal ce qui permettra en outre d’obtenir une subvention du Département de 7 800 €. (Vote unanime)

Signature d’une convention de projet urbain avec une SCI

La SCI qui abrite la société STEEC possède des terrains en bordure de la future extension de la zone d’activité des Andrés. Elle souhaite pouvoir être reliée aux futurs aménagements de voiries prévus par la CCVL dans le cadre de l’extension de la zone d’activité.  Les travaux additionnels, d’un coût de 309 000€, seront pris en charge à 50% par la SCI et à 50% par la CCVL (en contrepartie la SCI sera exonérée par la commune de Brindas de la taxe d’aménagement soit potentiellement 71 000 €). Les élus BPP ont fait part de leurs réticences à voter cette délibération : c’est créer un précédent, c’est la SCI qui bénéficiera de l’exonération et non pas l’entreprise, enfin le montant représente 7 années de subvention aux coopératives des écoles. Le Maire a ensuite précisé que l’exonération était de toute façon obligatoire… alors puisque nous n’avions pas le choix ! (Vote unanime)

Travaux de réhabilitation de l’ancienne cure : signature des marchés

Après appel d’offre, 8 lots ont été attribués pour un montant de 496 000 €. Un des lots attribués incorpore une clause sociale réservant 200 heures de travail à des salariés éloignés de l’emploi (chômeurs longue durée, en formation...). Les élus BPP ont félicité la municipalité d’avoir instauré une telle clause comme nous le réclamions vainement depuis de nombreuses années. Malgré ce bon point, nous nous sommes abstenus car nous estimons ce projet immobilier comme non prioritaire. (26 votes pour ; 3 abstentions)

Extinction de l’éclairage nocturne de minuit à 5 heures à compter de juin 2017

Favorable au projet, nous avons toutefois souligné la nécessité d’une signalétique renforcée sur les passages piétons. (Vote unanime)

Approbation de la modification simplifié N°1 du PLU

Il s’agissait de supprimer l’emplacement réservé pour un parking sur deux parcelles situées sur la pointe entre le chemin des Essarts et la départementale. Cette décision, murie de longue date par la municipalité, rend encore plus improbable le projet d’un parc relais financé par le Sytral à proximité. Ceci d’autant plus que la municipalité refuse de proposer au Sytral un emplacement alternatif. Soucieux du développement des transports en commun et en cohérence avec nos précédents votes les élus BPP se sont abstenus. (21 votes pour ; 8 abstentions : BPP +BVEB).

Création de deux emplois municipaux

Un poste d’ATSEM est créé pour accompagner l’ouverture d’une 8ème classe en maternelle à la rentrée. Nous avons insisté sur l’urgence de se mettre enfin au travail pour créer un second groupe scolaire d’autant plus qu’une nouvelle classe pourrait s’ouvrir à la rentrée 2017 cette fois-ci en primaire !

Un troisième poste de policier municipal sera créé afin d’élargir le temps de présence des policiers et permettre plus d’interventions à deux (contrôles radars, sécurité aux écoles...). Les élus BPP sont intervenus pour dire que, s’ils étaient contre la vidéosurveillance, ils étaient favorables au renforcement de la présence humaine de proximité. (Vote unanime)

 

Il s’agissait de supprimer l’emplacement réservé pour un parking sur deux parcelles situées sur la pointe entre le chemin des Essarts et la départementale. Cette décision, murie de longue date par la municipalité, rend encore plus improbable le projet d’un parc relais financé par le Sytral à proximité.

12 avril 2017

Sortir dans les vallons du 10 au 23 avril 2017

 

image_ini_6_173_58e65ff332368Gourmandes, sportives, culturelles, pour les grands ou les petits... En avril il y a des activités pour tous les goûts.

Cliquez sur l'image pour les découvrir...

Posté par N-R-G à 00:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mars 2017

A l'ordre du jour du conseil municipal du 3 avril 2017

1. Approbation du Procès-verbal du conseil municipal du 27 février

2. Information du conseil municipal sur les décisions prises par le maire par délégation du conseil municipal pour l'ensemble des matières visées à l'article L2122-22 du Code  général des collectivités territoriales

3. Rapport annuel du Siahvy

Finances

D2017-14 :  Attribution des crédits de subvention pour l'année 2017 à l'OCCE

D2017-15 : Budgétisation partielle de la participation SYDER - Travaux de déplacement de candélabres

Affaires générales

D2017-16 : Signature d'une convention de projet urbain partenarial avec la CCVL et la SCI ABC Investisements

D2017-17 : Approbation de la modification des statuts du SYDER

D2017-18 : Approbation de la convention de délégation de maîtrise d'ouvrage au SIAVHY pour la part des eaux pluviales des travaux de la rue du Moncel

D2017-19 : Plan de déplacements urbains de l'agglomération lyonnaise 2017-2030 du SYTRAL : avis de la commune

Services techniques

D2017-20 : Travaux de réhabilitation de la cure : autorisation de signer les marchés

D2017-21 : Extinction éclairage nocturne / autorisation de principe

Urbanisme

D2017-22 : Approbation de la modification simplifiée N°1 du PLU

Ressources humaines

D2017-23 : Création de deux emplois : un emploi de policier municipal et un emploi d'ATSEM.

 

 

27 mars 2017

Prochain conseil municipal

Lundi 3 avril, 19h30

Petite salle des fêtes

 

Posté par N-R-G à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 mars 2017

Sortir dans les vallons du 27 mars au 9 avril 2017

image_ini_6_173_58d3c907c832f

Des activités dans nos vallons, pour le soleil... et pour la pluie !

Pour en connaître le programme, cliquer sur l'image

 

 

Posté par N-R-G à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 mars 2017

Déplacements doux à Brindas : il y a encore à faire !..

Ce que nous proposons

  • Faciliter et sécuriser le déplacement des piétons et des cyclistes

Sur la route du pont Chabrol de nombreux cyclistes roulent aujourd’hui sur les trottoirs par soucis de sécurité. Ce sont du coup les piétons qui ne sont plus en sécurité quand ils veulent rejoindre l’arrêt TCL de Val d’Yzeron !

Lors de l’élaboration du PLU en juillet 2013, nous avions proposé pour les cyclistes et marcheurs voulant se rendre à Craponne de réhabiliter, en concertation avec la Métropole et la CCVL, le viaduc de la Pillardière en voie verte. Il serait temps d’y penser !

Mais l’axe Brindas/Craponne n’est pas le seul  qui pose des problèmes aux cyclistes et aux piétons : si les uns et les autres veulent aller vers Vaugneray ou Grézieu, pas de voies alternatives aux grands axes, pas de trottoirs, pas de pistes cyclables…

  • Stagnation sur le front des transports en commun

Quand il avait été question, l’année dernière, de remettre le terminus du 73 à Brindas, nous avions proposé de déplacer le terminus du C24 de Val d’Yzeron à Brindas centre. Cela aurait eu le gros avantage d’améliorer la desserte de Brindas, tant en fréquences qu’en services le soir et le week-end, tout en étant source d’économie pour le Sytral avec la suppression du 73.

On ne peut pas dire que la municipalité se soit mobilisée sur le sujet. Il est vrai que son refus du parking relais proposé par le Sytral et qu’il aurait  réalisé et financé, ne la mettait pas en position de force !

Encore aurait-il fallu au moins que le maire participe aux réunions organisées par le SYTRAL !..

Ne lâchons pas le manche après la cognée. Notre population augmente rapidement et les besoins de déplacements avec ; nous pouvons gagner mais cela ne se fera pas tout seul.

  •  Des pistes à explorer à plus long terme

C’est l’ensemble de notre environnement territorial qui bouge et se densifie. Les besoins de déplacements ne concernent pas seulement les allers et retour vers la métropole : entre nos villages aussi il faut pouvoir se déplacer autrement qu’en voiture, notamment pour ceux qui n’en ont pas ou plus.

 Il faudrait étudier la mise en place de navettes après une bonne étude des besoins et ne pas écarter les modes doux qui peuvent être à la pointe du progrès comme des navettes électriques… ou redevenir d’actualité, comme des navettes hippomobile au sein des villages. Ce serait nos enfants ou petits-enfants qui seraient contents !

 

21 mars 2017

Prochain conseil communautaire

Jeudi 23 mars, 18h30

en salle du Conseil à la CCVL

Séance publique

 

Posté par N-R-G à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 mars 2017

Quel avenir pour les commerces à Brindas ?

En quelques mois, trois commerces viennent de fermer à Brindas.

On peut certes toujours mettre en cause les capacités de gestion des propriétaires. Il nous semble que cette explication est insuffisante : d’autres commerces sont également en situation fragile.

Nous alertons depuis longtemps sur la situation anormale de l’offre commerciale de Brindas pour une commune de 6 000 habitants.

On allèguera aussi la situation géographique, la densité des grandes surfaces ; tout ceci est réel. Mais d’autres villages alentour, Vaugneray, Grézieu, sont dans la même situation et connaissent une activité commerciale bien plus forte.

Alors pourquoi ?

Sont en jeu, à notre avis, l’attractivité du centre village, l’offre de surfaces commerciales disponibles et la vision de ce que doit être aujourd’hui et pas il y a 30 ou 40 ans, une stratégie de dynamisation du commerce local.

Il nous faut des locomotives mais bien ciblées pour ne pas tuer le « petit commerce ».

Le risque est également que le développement commercial, comme cela commence à être le cas, se fasse de manière privilégiée dans la zone d’activité des Andrés ou aux abords. Est-ce le modèle d’urbanisation que nous souhaitons ?

Nous voulons une offre commerciale qui permette de minimiser les déplacements, notamment pour les publics fragiles. Nous voulons un centre qui soit un lieu de rencontre.

Il est temps là aussi de construire une stratégie globale et à long terme.

Il existe au sein du conseil municipal une commission « vie économique » qui pourrait se réunir et se pencher sur le sujet !

 

Posté par N-R-G à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,