13 janvier 2014

Patrice CORNUT

DSC09237-RL

Je suis né le 22 janvier 1951 à Charleville-Mézières, j'ai épousé une Brindasienne en 1979 et nous nous sommes installés à Brindas en 1980. Nous avons 3 enfants et maintenant deux petits-fils. Je suis cadre retraité d'Orange. 

Mes beaux-parents ont toujours été fortement impliqués dans la vie de la commune. J'ai donc suivi dès notre arrivée à Brindas la vie municipale, participant à de nombreuses associations. J'ai été président des parents d'élèves FCPE car l'éducation est pour moi une priorité.

En 1999, je suis devenu conseiller municipal à Brindas, puis tête liste durant les 2 derniers mandats. Je  me suis donc fortement impliqué pour le devenir de Brindas avec pour constante qu'il est préférable d'agir que de subir .

Pensant que l'avenir appartient à la jeunesse, Rémy Ménétrier conduit cette nouvelle liste et il a toute ma confiance. Je serai présent sur cette nouvelle liste pour continuer à vous servir avec nos valeurs. Pour que Brindas en 2020 soit enfin rentré dans le 21° siècle. Je sais conserver toute votre confiance et je compte sur vous pour nous renouveler cette dernière les 23 et 30 mars prochains.

Bien à vous.

                                                                                 Patrice Cornut.  

Posté par M-P-M à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 janvier 2014

Créer un parc-relais TCL conséquent

parc relaiL'adhésion de la commune au SYTRAL a permis un accroissement de la fréquentation des lignes de TCL mais aussi un dévoloppement des voitures "tampons" garées pour la journée sur le parking du carré d'ass, la place des marronniers ... par les usagers résidant loin des arrêts de bus.

Pour développer les transports en commun tout en libérant les parking du village pour des stationnements de courte durée, la création d'un parc relais a été proposée par Brindas Participation et Progrès lors du précédent PLU et refusée alors par la Maire. Elle est enfin retenue dans le nouveau PLU.

Le principe d'un parc-relais est acté et un terrain pressenti vers le rond-point de la salle des fêtes. Il faut, en partenariat avec le SYTRAL mener rapidement à bien ce projet en veillant à ce que son dimensionnement soit suffisant.

Car les hypothèses actuelles sont basses aux regards des besoins qui ne manqueront pas d'augmenter dans les années qui viennent. En effet, le développement des transports en commun est une priorité pour fluidifier le traffic dans l'ouest lyonnais et limiter l'impact sur l'environnement.

On sait que la mise en place de solutions plus pratiques, parc-relai, LEOL, métro à Oullins.... renforce l'attrait des transports en commun et l'accroissement de la fréquentation permet de financer l'augmentation des fréquences de bus sans surcoût excessif, pour un meilleur service rendu aux usagers.

 

11 janvier 2014

Victor FORNITO

Agé de 60 ans je suis citoyen de Brindas depuis 30 ans. Ingénieur en prévention et ergonomie, j’ai exercé dans la fonction publique territoriale du Rhône en tant que chef de service prévention et conditions de travail et inspecteur santé et sécurité au travail.

Mon goût pour les relations humaines m’a amené à m’engager très tôt dans des activités associatives :

 -   Ancien président de l’Association des Elèves et Anciens Elèves de l’Institut d’Etudes du Travail et de la Sécurité Sociale

-    Ancien président de l’Association Française des Techniciens Ingénieurs de sécurité et Médecins du travail

-    Ancien président du Réseau des Préventeurs et Ergonomes des Collectivités Territoriales

-    Ancien directeur bénévole de l’Ecole de musique de Brindas

-     Président de Solidarité Ecologie et Citoyenneté dans l’Ouest Lyonnais

-     Président du comité de jumelage Amitié Brindas-Chignolo Po

Je souhaite faire bénéficier mes concitoyens de mes motivations et de mon expérience au sein d’une équipe municipale pour qui les enjeux de solidarité, d’écologie et de citoyenneté sont clairement affichés et seront mis en œuvre au travers de l’ensemble des compétences municipales et communautaires.

J’ai fait de l’écologie politique et de la Charte des verts mondiaux, adoptée à Canberra en 2001, ma feuille de route afin de laisser à nos enfants des conditions de vie sociale, économiques et environnementales qui leur permettront de vivre harmonieusement sur un territoire préservé.

Je souhaite m’investir au niveau municipal pour :

-       Plus de prévention et de prise en compte de la santé, de la sécurité et de l’environnement

-       Plus de solidarité associée à la fraternité

-       Plus de démocratie participative

                                                               Ecologiquement vôtre

Posté par M-P-M à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 janvier 2014

Et de trois...

guignol-parisMon billet, ce’te fois Guignol, il est pas inspiré par les péripéties des lundis à la Fête en bas d’chez toi*, encore que…C’est dans un journal des monts et vallons, et d’ailleurs, que j’ai trouvé d’quoi barjaquer*.

Le vendredi de la St Théophile, non non, le Père Noël y est pour rien, pas plus que le poète , les Brindasiens ont appris l’arrivée , non pas du Capitaine Fracasse* mais d’un troisième candidat aux Printanières* de 2014. J’voudrais pas faire le tourmente-chrétien* mais chui pas sûr, Guignol, d’avoir grandement la comprenotte* des subtilités journalistiques : … « adhérent U.M.P qui a constitué une liste apolitique… »qu’i z’ont marqué dans le journal, les écrivains d’la St Théophile. V’là t-i pas que les Uèmepés, i vont nous espliquer comment faire d’la politique apolitique…

Mazette, j’croyais qu’ y’ avait que toi dans ton théâtre qui pouvait faire une prouesse pareille…Comme quoi qu’ à l’ Uèmepé, y’ a pas que la Première d’la Classe* de Brindas qu’avance masquée…J’ veux ben que les Printanières soyent pas loin de Carnaval, mais quand même…Qu’est-ce qu’i z’ont donc tous, les Uèmepézélés du coin à se capiyer*, pourquoi qu’i veulent y aller incognito aux Printanières ? P’têt qu’i z’ont honte ou ben c’est qui sont dans le bejat* ou qu’i z’ont la favette* d’avoir des embiernes* avec leur bourgeois* à Yon ? Ce serait pas plutôt pace qu’i sont un peu finassus* ? Ou alors, c’est t’i pas que tous ces aternoyements c’est à cause que les listes elles sont mal à droite ? Attention Guignol ! « mal à droite » en trois mots, pas en un seul, faut pas confondre…

S’i font tous comme ça, ceusses de l’ Uèmepé, bientôt on n’en entendra plus causer, ça sera plus qu’une remembrance*, elle sera juste bonne pour le musée pour pas qu’on l’oubliye, y’en aura ben des qu’auront pas d’ quoi êt’ benaises*. Mais j’y pense, ceusses de l’Uèmepé, i pourraient te tenir compagnie dans ton palais, comme ça, ça ferait un peu de mixité sociale même si qu’au début, i sont un peu Uèmepégarés…Mais faudra pas faire les tarabates* pace que la bourgeoise du musée, elle va faire vilain . Pi faudra que le Premier de la Cécévéaile, i prévoye une estension à ton palais pace qu’i risque d’y avoir beaucoup de marionnettes à caser comme qu’i disent les piapias* et t’sais ben, si vous êtes trop serrés, ça peut faire du sicotis*

Trêve de gognandises*, le p’tit nouveau qu’est troisième à prendre le départ, il a sorti son bâton d’ Uèmepélerin pour courir la campagne. Certains crient à la zizanie dans les hameaux et auraient préféré le bâton de berger pour rassembler belins et belines*

Y’ a plus qu’à attendre le printemps, mes salutances , Guignol, et à la fois que vient

 

                                                                                                                             Le Babiant janvier 2014

 

Lundis : séances du conseil        La Fête : la salle des Fêtes           barjaquer : causer

Capitaine Fracasse : roman de Théophile Gautier           Printanières : élections municipales

Tourmente-chrétien : enquiquineur     avoir grandement la comprenotte : avoir bien compris

Capiyer : cacher                              bejat : brouillard                             la favette : la peur

Embiernes: ennuis                         bourgeois : patron                         finassus : rusé

Remembrance : souvenir                           benaise : réjoui                               tarabate : turbulent

Piapias : commérages, médisances                       sicotis : vacarme

Gognandises : plaisanteries                                      belins, belines : agneaux

Posté par M-P-M à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 janvier 2014

L'eau n'est pas une marchandise

Posté par M-P-M à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Sortir dans les vallons du Lyonnais du 13 au 26 janvier

Spectacle, conférence, exposition...Plein de propositions à Brindas et ailleurs

 

Posté par M-P-M à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 janvier 2014

Solidarité avec les philippines

Nous relayons cette opération de solidarité de nos voisins messimois, qui illustre l'intérêt que peut avoir et  l'action que peut mener un Conseil Municipal des Enfants.

vte brioche

 

Posté par M-P-M à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Gilles COURBY

Gilles

Né le 18 Novembre 1956 à LAUTREC (Tarn), pays du peintre Toulouse-Lautrec, à 15Km de Castres, ville natale de Jean JAURES.
Marié, 3 enfants, 1 petite fille.

Technicien d'approvisionnement chez Berliet- R.V.I. et contrôleur qualité chez BioMérieux.

J'habite 6 rue des Varennes à Brindas depuis 6 ans.

Membre de la société musicale BRIND'ZIK depuis sa création à Tassin la demi-lune en 1969. Chef de musique pendant 15 ans et Président de cette association pendant 25 ans.

Très impliqué dans le monde associatif, je partage les valeurs humanistes, républicaines et sociales de la gauche. 

Je mise sur la jeunesse qui reste notre avenir, tout en apportant une attention particulière à nos "anciens", à qui nous devons tant.

Posté par M-P-M à 08:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

07 janvier 2014

Aider à la création de jardins familiaux ou partagés

Les jardins familiaux confient une petite parcelle à cultiver aux personnes ou familles adhérentes au projet.

Les jardins partagés sont cultivés en commun et les récoltes réparties entre les participants.

Les modalites pratiques peuvent varier selon le fonctionnement choisi mais dans tous les cas, ces jardins collectifs offrent de nombreux intérêts :

  • Ils tissent du lien social entre les participants qui se cotoient, s'entraident, échangent conseils, graines ou boutures.....
  • Ils mettent en valeur des terres agricoles non utilisées
  • Ils donnent accès à un terrain et au plaisir de jardiner aux occupants d'appartements.
  • Ils permettent de sensibiliser et former aux pratiques de l'agriculture biologique
  • Ils sont une source d'économie en permettant la production de fruits et de légumes de qualité à moindre coût
  • Ils ont un intérêt pédagogique si l'on y associe les écoles ou des activités péri-scolaires

Si ce projet doit être porté par une association, la municipalité peut jouer un rôle important en facilitant l'accès à un terrain et à la concrétisation du projet.

 

06 janvier 2014

Mise en place d’un Conseil municipal d’enfants (CME) et d’un Conseil de la jeunesse(CDJ)

Si nous voulons une commune plus solidaire, plus citoyenne, plus écologique, il faut d’abord éduquer les plus jeunes à ces valeurs, par la mise en place de structures telles que le CME  avec comme objectifs : l’éducation à la citoyenneté, c’est-à-dire apprendre à travailler ensemble, se respecter, s’écouter, constituer des projets à l’échelon de la commune et les réaliser. Ceci nécessite peu de moyens financiers, mais des moyens humains.

Le CME  pourrait s’adresser aux CM1 et CM2 des écoles de la commune ; les jeunes conseillers seraient élus à bulletin secret, par leurs pairs, élaboreraient des projets, qui seraient soumis en début d’année, au conseil municipal, en réunion plénière. Ils pourraient rencontrer les associations et seraient associés à toutes les manifestations citoyennes de la commune : cérémonie du 11 novembre, cérémonie du 8 mai 1945.... Cette structure pourra peut-être trouver sa place dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, mais ne pourra fonctionner véritablement qu’avec le soutien des enseignants.

Dans le prolongement du CME, on pourrait envisager une autre structure pour les collégiens par ex : à la fin du CM2, on leur proposerait de remplir un questionnaire qui nous renseignerait sur les points positifs ou non, et aussi sur leur envie de poursuivre dans une autre structure telle le Conseil de la jeunesse (CDJ), structure qui accueillerait des 6ème, puis 5ème etc.. et qui pourrait s’étoffer au fil des ans. Au départ, on fonctionnerait avec des volontaires, et par la suite, on pourrait organiser des élections, par internet par ex ; les enjeux seraient les mêmes que pour les plus jeunes : monter des projets à l’échelon de la commune, les présenter en conseil municipal et les réaliser; l’objectif ultime étant de leur permettre de découvrir la vie politique municipale pour qu’ils puissent peut-être, plus tard, participer à la gouvernance de la cité. Mais cette instance mérite encore réflexion.

Pourquoi cette proposition?

Etre à l’écoute des jeunes de notre commune, pour faire, si possible, des choix judicieux dans les domaines qui les concernent, c’est l’idée de la démocratie participative que nous défendons.