18 octobre 2013

Bleu, blanc, rouge…

guignol-paris

Salut Guignol ! Pardonne-moi de m’évader de ce qui se passe certains lundis, en soirée, à la Fête, en bas de chez toi, acque* les Municipaux et la Première d’la Classe. Oui, oui, esseptionnellement , j’te présenterai pas un nouveau Conte du Lundi* comme qu’il aurait dit l’Alphonse*.

Actualité oblige, à ce que j’entends bajafler*, y’a encore du neuf à Verdun*, pas bien loin de ton palais. Une rumeur se répand ras le béton faute de pâquerettes. Te sais pas* ? Des places de stationnement auraient changé de nippe*une belle nuit d’automne sans lune…Elles auraient troqué leur tenue de zone bleue pour se relinguer*en blanc…J’dois te faire confidence Guignol, si mon attention n’avait pas été attirée par un gone, j’y aurais vu que du bleu…pas comme la Première d’la Classe qu’a vu rouge, nom d’un rat ! Pi, l’urbain*, paraît que les bras lui sont tombés des cuisses* quand il a découvert combien son terrain de chasse et de cueillette se trouvait amputé…

Pense donc Guignol, après les agacins* dans le béton blanc encore tout acuti*, on s’en prend maintenant à la déco bleue de l’enrobé noir des quartiers Nord de Verdun ! Pas vraiment de quoi voir la vie en rose. Qui que c’est donc qu’a atigé* en passant une nuit blanche avec le pinceau à la main ? Tout ça pour ajouter sur le bleu de la zone, du blanc alors que y’a un nombre de gones et de fenottes qui trouvent qu’y’en a déjà beaucoup et que même les marchands de lunettes noires, ça leur tire les yeux* le blanc béton quand le soleil luiserne*.

Pour surveiller tous ces tags bleus qui fleurissent à même le sol dans not’ paisible village, faudra ben que la Première, si elle cherche pas à être dans les bonnes* de la Cour des Comptes, elle voye à créer un poste d’aubergine* mais, attention faudra pas qu’elle aille peiner* le vendredi pace que sinon, acque le marché de La Paix*, y’ en a ben des charipes* qu’essaieraient de l’acheter…

On peut s’attendre à des criailleries* quand les Municipaux i vont causer pécuniaux* pour le buget : où qu’on va prendre les escalins* pour décochonner* les marques bleues devenues blanches ? Dans la caisse des imprévus ou dans la cachemaille* des amendes de police ?

Revenons à Verdun qui, malgré les apparences, nous en fait voir de toutes les couleurs. Qu’est-ce t’en penses Guignol ? Je verrais ben un peu de rouge sur le béton pour égayer. La Première, elle pourrait ben causer avec le chef de chœur* des pompiers comme qu’i disent les musiciens d’Interval pour remercier le chef de corps de sa présence à un pestacle : ça c’est bien un lapsus de musicien de vouloir faire chanter tout le monde. Même si les pompiers i z’aiment bien les bals du 14 juillet , on peut tout de même pas leur demander d’aller au feu en chantant…

La Première donc, avec l’accord parfait du chef de chœur, non ! du chef de corps des pompiers, elle pourrait planter sur la place quèques bornes à incendie d’un canant* rouge sapeur…

Bleu, blanc, rouge à Verdun, pourquoi pas Guignol, pourquoi pas…

 

                                                                                                               Le Babiant octobre 2013

 

 

La Fête : la petite salle des fêtes           acque : avec           l’Alphonse : Alphonse Daudet,auteur des Contes du Lundi

bajafler : raconter           Verdun : place de…           Nippe : tenue           relinguer : se vêtir

urbain : policier municipal          bras tombés des cuisses : être sidéré            Agacins : les pieds

acuti : mou                       atiger : exagérer          Tirer les yeux : éblouir            luiserner : luire 

être dans les bonnes : se faire bien voir          Aubergine : contractuelle           peiner : travailler

La Paix : place de          Charipe : sacripant            criaillerie : dispute           pécuniaux, escalins : les sous

Décochonner : remettre en état           cachemaille : tirelire          Chef de chœur : chef de corps en réalité          

canant : beau

 

 

Posté par M-P-M à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 octobre 2013

Sortir dans les vallons 14 au 27/10

Guignol, course à pied, concours photo, salsa ... il y en a pour tous les goûts et tous les âges !

Posté par M-P-M à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 octobre 2013

Solidarité avec les habitants de Vaugneray

Après de longs atermoiements à la CCVL, ce sont finalement les communes qui ont fait (ou non) le choix d'adhérer au Sytral pour assurer la desserte par les TCL.

Contrairement à Brindas, Messimy, Thurins..., Le maire de Vaugneray a refusé l'adhésion au Sytral. Et depuis la cessation de la desserte de la commune par le C24 et le SYTRAL, les habitants de Vaugneray sont confrontés à de multiples difficultés.

L'Union Pour l'Avenir de Vaugneray a lancé la pétition "Monsieur le Maire de Vaugneray: Améliorez les transports en commun!" que vous pouvez signer par solidarité en cliquant sur le lien suivant.

http://www.change.org/fr/pétitions/monsieur-le-maire-de-vaugneray-améliorez-les-transports-en-commun

Posté par M-P-M à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sortir dans les vallons du 30/9 au 13/10

Interval se termine, mais les propositions de sorties sont nombreuses pour les semaines à venir.

Toutes les sorties des vallons sont recensées ici :

 

 

Posté par M-P-M à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 août 2013

Sortir dans les Vallons: du 2 au 15 septembre

C'est la rentrée et comme à l'accoutumée, rentrée rime avec programme chargé: forum des associations, Journées du patrimoine, Inter'val, des fruits de saison à déguster... Tout est dans la dernière newsletter des Vallons du Lyonnais:

http://rhone.koezio.com//newsletter/view/id/879

Echos du conseil municipal du 04/07/2013 : suite du compte rendu (voir vote du PLU ci-dessous)

Approbation des tarifs de restauration scolaire, garderie et étude pour 2013/2014

A retenir, une augmentation de 5 centimes d’€ des tarifs pour la restauration.

Les élus BPP, qui déplorent à nouveau l’absence de quotient familial, ont voté CONTRE 

Projet PENAP (protection des espaces naturels et agricoles périurbains) : consultation du Département

Le conseil  s’est prononcé sur le projet de délimitation du périmètre, transmis par le conseil général. Pour rappel, le projet Penap permet de sanctuariser pour 30 ans la quasi-totalité des terres agricoles de la commune (cf. compte rendu du conseil municipal du 24/03/2013 sur notre blog).

Vote POUR
(1 abstention parmi les élus BPP : « pas assez de zones réservées pour les équipements publics sur 30 ans »)

 Question diverses, les élus BPP sont notamment intervenus pour:

-          déplorer le déplacement du marché place de la Paix, alors que la place de Verdun rénovée a été conçue dans l’optique de l’accueillir (trottoirs larges, bornes, etc.). Quid d’une véritable place de village, d’un lieu de convivialité, sans le marché ?

-          rappeler les problèmes d’accessibilité sur cette même place, les marches pas assez contrastées ayant déjà provoqué des chutes. Des bandes rugueuses doivent être installées pour y remédier.

-          demander où on en était concernant la ligne 63000 volts prévue sur la RD 75.  Mme le Maire explique que la question ne peut plus être réglée au niveau de la mairie. Elle a transmis les réclamations des riverains à RTE, qui a répondu qu’il n’était pas question d’un enfouissement plus profond ou d’une plaque métallique qui limiterait l’impact des ondes. Prochaine étape, l’enquête publique

Question du public:

-          sur la sécurisation de l’aire de jeux : Mme le Maire a annoncé qu’elle allait faire  installer « quelque chose » le long de la Route Neuve. Elle a cru bon de rappeler également que les parents n’avaient qu’à surveiller leurs enfants : « Comment faites-vous chez vous ?  Et à la plage ?» Les parents surveillent leurs enfants, ils font leur boulot ; il est demandé qu’à son tour la mairie fasse le sien, qui consiste à sécuriser les espaces communaux par des aménagements adaptés et règlementaires.

Pauvre place de Verdun !

Billet de Nicole Robert, conseillère municipale

Ce premier vendredi de juillet, je vais à pied faire mon marché place de la Paix.

En passant, je jette un œil sur la place de Verdun, toute neuve, qui attend son inauguration. Elle est lumineuse et le Petit Casino y a installé son étal de légumes, bien solitaire mais qui met une touche sympathique.

Par cette belle journée ensoleillée, j’imagine la place si le marché s’y était réinstallé. Tous les stands encadrant et rehaussant sa blancheur d’une multitude de couleurs, le brouhaha des chalands déambulant entre les marchands  ou bavardant avec une connaissance de rencontre, les forains qui s’interpellent, les enfants qui la traversent en courant… La vie, quoi !

Au lieu de ça, Mme le Maire a décidé de laisser le marché dans son coin du parking de la place de la Paix et il continuera à gêner l’accès à l’école tous les vendredis matins. « Cela a été fait en concertation avec les forains qui trouvent l’agencement plus convivial » nous précise-t-elle, répondant à notre interrogation en Conseil municipal du 4 juillet.

Soit. Mais pour la réfection de la place de Verdun, les forains ont également été consultés par le cabinet Big-Bang , l’investissement dans de larges trottoirs a été fait en particulier pour le marché.

Tout ça… pour rien ! Mme le Maire, contre toute logique, laisse la place de Verdun déjà tant décriée, à sa solitude minérale et à ses voitures… Quelle tristesse !

Ah ! Quand même une bonne nouvelle ! A force de répéter, encore hier soir, qu’avec toutes ses marches la place est dangereuse, des bandes contrastées vont être posées sur des nez de marche. Mais apparemment pas sur toutes les marches. « Il faut qu’on s’habitue à la nouvelle configuration de la place » insiste encore Mme Agarrat. Allez-donc dire ça aux personnes malvoyantes !

On se demande pour qui, à Brindas, ont été faites les lois sur l’accessibilité pour tous ?

Posté par Nejma G-B à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,