20 décembre 2011

Déclaration de Patrice Cornut au Conseil Municipal du 19-12-2011

Patrice CornutBrindas va adopter son budget 2012. Un nouveau budget voté dans un contexte de crise internationale, qui touche toujours plus nos concitoyens, et tout particulièrement les plus modestes. Cette crise qui, en France, a pris une ampleur particulière. Explosion du taux de chômage, doublement en dix ans de la dette de notre pays, accroissement indécent des inégalités sont aujourd’hui le lourd résultat de la gestion calamiteuse des gouvernements de droite depuis 2002, mais cela ne vous concerne pas, car votre majorité municipale est apolitique.

Un gouvernement qui a préféré les cadeaux fiscaux aux plus riches à une plus juste redistribution. Un gouvernement qui a privé les collectivités territoriales de toute autonomie fiscale, et qui les oblige à composer avec des contraintes financières de plus en plus inacceptables.

Fiscalité

Alors que l’autofinancement de la commune atteint un record, vous proposez une hausse de 1,5% de la fiscalité locale. Depuis le début du mandat les taux de fiscalité auront été majorés de 13%, majoration à laquelle il convient d’ajouter la réévaluation des bases faite par l’Etat soit une hausse globale de plus de 25% de la fiscalité locale

Face à cette hausse majeure et à la crise économique qui touche de nombreux concitoyens, nous vous avions fait une proposition simple qui permettait tout en accroissant comme vous le préconisiez les recettes de la commune de ne pas rendre encore la vie plus difficile pour la partie de nos concitoyens  qui sont de plus en plus nombreux en proie aux difficultés économiques.

Il s’agissait de geler la taxe d’habitation et de majorer de 3% la taxe foncière. Cela ne changeait rien pour 75% des Brindasiens qui sont simultanément propriétaires et occupant de leur logement. Cela ne changeait rien pour les recettes de la commune, les deux taxes ayant le même rapport. Par contre cela permettait de geler l’impôt local des locataires (dont les 5% de Brindasiens vivant dans les logements sociaux) et cela aurait inversement fait peser une hausse plus importante pour les propriétaires qui louent un logement.

En effet, nous vous rappelons que selon les statistiques de l’Insee, le revenu médian d’un propriétaire à Brindas est de 49 000€, celui d’un locataire de 27 000€ et celui d’un locataire en logement social de 21 000€.

revenu loc-proprio

Vous et vos colistiers avez refusé cette proposition, arguant que les dispositifs actuels d’abattement sont suffisants… Ce n’est pas notre point vue, les écarts de revenus sont tels dans notre commune, que la politique fiscale pour ne pas être injuste doit être modulée. Par conséquent nous voterons contre la hausse de la fiscalité.

Budget

Tout d’abord un rappel, le budget 2012 affiche une croissance faible des dépenses  de + 2,4 %. Mais ce chiffre n’est atteint que parce que notre amende SRU pour déficit de logements sociaux a disparu des comptes. Pourtant Brindas est toujours redevable d’une amende de 76 000 € pour 2012 et si nous avions dû la payer les dépenses auraient progressé de  5 %  et non pas de 2,4%. Si la commune ne sort pas de cash pour payer cette amende, c’est parce que nous avons mis à la disposition de la Semcoda  gratuitement pendant 50 ans le terrain de la montée de l’ancienne gare et que par conséquent pour 3 ans seulement cela effacera notre amende dans les comptes de la commune.

En matière budgétaire, nous vous avions fait 4 propositions concrètes :

  1. Avoir une politique sociale beaucoup plus ambitieuse en instaurant une aide financière sous conditions de ressources pour faciliter l’inscription des jeunes Brindasiens aux associations sportives culturelles. Cela se pratique dans plusieurs communes.  Refus de votre part. Nous prenons acte positivement de votre proposition de réfléchir à une aide pour les jeunes passant le permis. Mais contrairement à notre proposition, cette option ne s’adresse qu’à une minorité de jeunes, ceux  en âge de passer le permis et n’aura pas en effet induit le développement des activités sportives et culturelles à Brindas
  2. Avoir une politique sociale beaucoup plus ambitieuse en instaurant la tarification en fonction du quotient familial pour la cantine scolaire comme cela se fait au collège, dans de nombreuses écoles et à partir de la rentrée 2012 dans les lycées. Refus de votre part et de celle de vos colistiers. Pour votre information, la commune de Grézieu la Varenne vient d’instaurer le QF pour la tarification de la garderie scolaire !
  3. Se préparer beaucoup plus activement à la croissance future de la population scolaire en lançant les études nécessaires (évolution de la population scolaire, extension des bâtiments actuels,…) et en fléchant une partie des réserves foncières pour  l’acquisition de terrain. Rien n’est prévu au budget.
  4. Reconstituer les réserves foncières qui ont été fortement réduites depuis le début du mandat avec des ventes de terrains pour plus de 1,4 millions €. Certes 450 000 € sont budgétés pour 2012, mais vous avez déjà annoncé lors de la dernière commission des finances, que cette somme sera largement consacrée à l’acquisition des bandes de terrain en bordure de voirie et à la régularisation des cessions gratuites que vous avez tant tarder à régulariser qu’elles sont devenues payantes aujourd’hui.

Donc le budget 2012 n’affiche pas d’ambition à la hauteur des besoins de la commune en matière de reconstitution des réserves foncières. Par ailleurs, vous avez volontairement négligé la proposition de la création d’un réseau de chaleur pour alimenter une majorité des équipements publics, deux cabinets vous l’ont proposée. Maintenant, vous lancez la rénovation de la place de Verdun, sans en tenir compte en obérant une solution d’avenir pour la commune. De même, aucune amélioration thermique des bâtiments communaux après expertise commanditée par la CCVL n’est engagée. Les Brindasiens n’ont pas fini de payer des frais de fonctionnement de plus en plus élevés, investir dans les économies d’énergie est une priorité pour tous, vous ne pouvez l’ignorer.

Pour toutes ces raisons nous voterons contre le budget 2012.

  

Posté par M-P-M à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 décembre 2011

L'avant-projet d'aménagement de la place de Verdun

Dans le Progrès du 15/12

2011-12-15 progrès place verdun

Posté par M-P-M à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 décembre 2011

Réunion BPP

animation_reunion-2-ca315

Nous vous informons que la prochaine réunion de BPP se tiendra 

le vendredi 16 décembre, à 20h30, à la petite salle des fêtes.

 

Ordre du jour: 

  • préparation du conseil municipal du 19 décembre à 19h30 

Posté par M-P-M à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 décembre 2011

La voie … virtuelle ?

guignol_1-2                Ah Guignol ! Le soir de la St Jacques de la Marche, à la Fête, en bas d’ chez toi, y’a ben eu d’autres parlements*que j’t’ai pas encore rapinés* ; j’étais un peu entrepris*, pace que c’est d’toi qu’il est question.

               La Première d’la classe, elle veut plus entendre dire « la voie Guignol » et encore moins le voir écrit, et elle passe la consigne aux services de la Ville…Donc, Guignol, pendant quèque temps, va falloir que t’arrêtes de donner de la voie(la voie Guignol), à tout bout de champ(ou de chant ?, j’ai pas trouvé dans le dico).La Première, elle en a ras la casquette qu’on parle sans arrêt de toi, dans sa bonne ville de Brindas, pi qu’en plus ,on écrive sans cesse « la voie Guignol », même dans les délibérations qu’i faut voter pour occuper le préfet. Alors là, la vase déborde. Remarque, elle a pas tort, la Première : imagine un peu, le préfet, s’i cherche la voie Guignol sur son G.P.S , avant même que de monter à Brindas, i va pas la trouver, et là, i risque même de l’arraisonner*, la Première : « Y’a ben qu’à Brindas qu’on voit ça, un guignol qui donne son nom à une voie qu’existe encore pas, c’est plus qu’un grand excès de vitesse, c’est un excès de précipitation, faudra installer un ralentisseur et un radar »…

               Bon, t’sais, Guignol, le correspondant de presse, qu’ a rendu compte de la dernière séance, à la Fête, il a retenu la leçon, il apprend vite, il a écrit, dans son papier comme elle a espliqué la Première : on doit dire : « la voie au-dessus du musée théâtre Guignol ! ».Comme ça, la Première, elle aura pas la ronfle*.A mon avis, le correspondant, i peut mieux faire encore la prochaine fois en écrivant simplement : »la voie au-dessus du musée théâtre ».S’il écrit plus « Guignol », ça gagne de la place, ça économise les signes, comme i disent, les pros de la com* et c’est plus clean*…Pi, la Première, elle fera un grand sourire en lisant le journal, elle sera repue*

                Malgré tout, faudra pas qu’elle oublie de lui chercher un nom à cette voie qui fait couler beaucoup d’encre avant même d’être percée : « Première Avenue » ou « Boulevard du 1er M.T.G » (zut, j’ai pas enlevé le G.).Si on prend les choses par l’autre bout, on pourrait la nommer « Rue de la Cure » .Pas si vite, i paraît que la cure, elle va déménager un de ces quatre. Rassurez-vous, elle sera pas à la rue, mais Rue du Vieux Bourg que j’ai entendu dire.

              Enfin, la Première d’la classe, si elle a pas d’idée, ça peut arriver, faudra qu’elle lance un concours pour que chacun puisse faire entendre sa voix…En attendant l’inauguration, Guignol, chut ! Chut !...

 

 Le Babiant décembre 2011.

 

Parlements : discours      rapiner : rapporter      entrepris : embarrassé     Arraisonner : faire des remontrances      avoir la ronfle : rouspéter      Les pros, la com : c’est pas du Yonnais, c’est du raccourci      repue : contente d’elle     Clean : c’est pas du Yonnais, mais du Grand-Breton (à vos dicos)

 

 

Posté par M-P-M à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 décembre 2011

Nos propositions n'aboutissent pas

Dans le progrès de ce jour, les remarques de Patrice Cornut, Tête de liste BPP au Conseil municipal sur l'inteview de C Agarrat.

2011-12-9 progrès interview agarrat 3

2011-12-9 Progrès inteview agarrat

2011-12-9 progrès interview agarrat 2

Posté par M-P-M à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 décembre 2011

Redécoupage

2011-12-8 progrès communauté de communeLe Progrès publie aujourd'hui le découpage du Rhone en communauté de commune adopté par la commission départementale de coopération intercommunale. Pour la Communauté de Commune des Vallons du Lyonnais auquelle appartient Brindas, une changement significatif (et inattendu) avec l'entrée d'une 10em commune : celle de Saint-Genis les Ollières. Ces modifications devraient intervenir d'ici juin 2013.

 

Posté par M-P-M à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 décembre 2011

Newsletter #11

NL 11-1NL 11-2

 

et en PDF 1_NEWSLET_11  2_NEWSLET_11

 

02 décembre 2011

Les Semkodas *et les Helvètes.

guignol_1-2Ce lundi soir de la St Baudouin, à la Fête, en bas de chez toi, Guignol, i z’ont bouligué* et terminé bien tard, les Municipaux. Pas question de faire la Saint Lundi*.

Entre autres délibérations, i z’ont répondu aux Semkodas qui leur écrivent beaucoup ; ça fait progresser la comprenotte* de leur langue, très portée sur des histoires de pécuniaux*.Donc, aux dernières nouvelles, les amis Semkodas, i poursuivent leur exploration en Savoie ; faut qu’i se hâtent avant la neige…P’têt qu’après, i vont se lancer dans la Haute-Savoie ? Faudrait pas qu’i s’approchent trop des Helvètes. C’est vrai que les Semkodas i sont entreprenants, i z’ont, comme i disent certains, plusieurs cordes à leurs arcs, mais, les Helvètes, avec Guillaume Tell, i z’ont les arbalètes…

Ah ! Guillaume Tell, Guignol, c’est une tant belle histoire, qu’y a même un musicien, Rossini, qu’en a composé un opéra ! Tiens, faudrait dire à la Dame des Deux Cultures, qu’elle souffle à ceusses de la Cécévéaile qu’i pourraient ben le mettre au programme dans leur « intervalle » une de ces années que vient. Imagine, Guignol, un soir, en plein air, au pied des Monts du Yonnais, on se croira presque dans les alpages helvètes…

Bon, revenons à nos moutons, pardon, à nos Semkodas et à nos Helvètes. En ce moment, si j’ai bien compris, les Helvètes, i z’ont toujours du bon chocolat mais aussi des produits toxiques, Guignol. I z’ont un Franc Fort, rien à voir avec Francfort qu’est une cité de nos voisins germains. Le Franc Helvète, il en finit pas d’être trop fort et, pour certains emprunts, il en devient toxique, paraît-il. Remarque, Gnafron, i sait ben que quand le vin est trop fort, i peut fatiguer…

J’y comprends guère toutes ces histoires de picaillons*, mais j’me demande si plutôt que les emprunts, ce sont pas les prêts qui le sont ,toxiques, et encore pas pour tout le monde…T’sais ben, périodiquement , dans le Pays des Francs, on parle des « comptes en Suisse ».Ces comptes-là, si j’ai bien entendu, i sont toxiques pour le Trésor Public…C’est comme les prêts, i sont toxiques pour les uns et toniques pour d’autres, non ?

Avec toutes ces histoires de pécuniaux qui emboconnent* l’atmosphère, faut qu’ à Brindas, i soyent vigilants, les Municipaux de maintenant et de plus tard ,puisqu’i z’ont voté pour garantir les longs emprunts , de 40 et 50 ans des Semkodas : tu t’ en fous, toi, Guignol, t’es éternel…Ces prêts, i z’en ont besoin, les Semkodas, pour bâtir des tipis* prolos pour que le préfet ,i leur colle pas encore une prune*, aux Brindasiens , pour non respect de la loi Esserrue…

 Guignol, à la prochaine, assez de parlements*, il est temps d’aller à schloff…

                                           Le Babiant octobre 2011.

 

Bouliguer : travailler dur              Faire la Saint lundi : se reposer des fatigues du dimanche         Semkodas : tribu de bâtisseurs du territoire de l’Ain                Pécuniaux, picaillons : les sous                Comprenotte : compréhension                 Emboconner : empoisonner      Esserrue : S.R.U                               Parlements : discours        Aller à schloff : aller se coucher

Posté par M-P-M à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 novembre 2011

Bref compte rendu du conseil municipal du 28/11/2011

Finances : débat d’orientations budgétaires

Mme le Maire présente le compte administratif prévisionnel de la commune pour 2011 qui devrait afficher une épargne disponible de 550 000€ pour une prévision initiale à 258 000€. Des dépenses maîtrisées conformément au budget mais surtout des recettes « imprévues » (droits de mutation acquittés lors des cessions de terrains, produits des impôts,…) sont à l’origine de ce bon résultat. Mme le Maire propose ensuite deux scénarii. Le premier sans hausse des impôts le second avec une hausse de 1,5%. Sa préférence va au second afin de renforcer l’autofinancement de la commune dans un contexte où trouver un emprunt bancaire est difficile et afin de faire face aux dépenses prochaines de la commune (transports, médiathèque,…).

Les élus BPP ensemble à gauche rappellent que depuis le début du mandat les taux d’imposition ont été augmenté de 11%, alors qu’ils ont été plutôt stables dans les communes voisines.

hausse taux d'imposition

Avec la revalorisation des bases décidées par l’Etat c’est donc une hausse de 26% par habitant. Les impôts locaux représentent désormais sur notre commune un coût moyen par habitant de 324€ (soit 1296€ pour un ménage de 4).

hausse impôts locaux

Si les impôts locaux à Brindas restent modérés par rapport aux autres communes, cette forte hausse est très difficilement supportable pour les Brindasiens modestes. En effet, si le « Brindasien moyen » affiche des revenus plutôt élevés ( 5 200€/mois pour un couple avec 2 enfants), 20% de nos concitoyens vivent avec moins de 3400€/mois (pour un couple avec deux enfants. Source INSEE)

revenus déclarés

En outre, le chômage touche fin 2010 (source INSEE) 184 Brindasiens et chacun sait que la situation s’est encore dégradée en 2011

184 chomeurs

C’est pourquoi les élus BPP ensemble à gauche font les trois propositions en faveur d’une politique fiscale plus juste et d’une politique sociale plus ambitieuse


Première proposition :

geler la taxe d'habitation

seconde proposition :

ticket loisir

troisième proposition :

Tarification QF

En matière budgétaire, les élus BPP ensemble à gauche ont attiré l’attention sur deux points principaux et fait les propositions suivantes :

ventes terrain

extension capacités école

Nos propositions seront-elles prises en compte ? Réponse lors du vote du budget le 19 décembre.

Finances : demande de subventions

Afin de réduire le coût (≈ 20 000€) pour la commune de l’équipement numérique de la médiathèque (logiciels, ordinateurs, liseuses,…) des subventions ont été sollicitées. Vote unanime

Urbanisme : instauration de la taxe d’aménagement (TA)

La loi impose de remplacer les anciennes taxes (TLE : taxe locale d’équipement, PVR : Participation Voiries Réseaux,…) par une taxe unique. L’objectif reste de d’imposer les nouvelles constructions (ou extensions) afin de financer les infrastructures publiques nécessaires (voiries, réseaux, écoles,…). Le taux de la TA a été fixée à 5%  sauf sur la zone entourant la future voie Guignol (devant relier la montée du Clos à celle de la Bernade). Dans cette espace, le taux a été fixé à 15% afin d’apporter une contribution plus significative compte tenu de l’ampleur des travaux à engager sur cet espace non viabilisé.

Les élus BPP ensemble à gauche, qui avaient demandé (vainement !) depuis  plusieurs années d’instaurer la PVR (comme plusieurs communes de la CCVL l’avaient déjà fait) ont voté favorablement. Unanimité

Administration Générale : embauche de 9 agents recenseurs pendant 1 mois

Pour assurer le recensement de l’INSE du 19/01/2012 au 18/02/2012

Administration Générale : mise à disposition d’une institutrice du logement communal 6 Montée du Clos.

Comme la loi le demande, ce logement vacant a été mis à disposition d’une institutrice. Les élus BPP ensemble à gauche ont voté favorablement mais ont regretté que ce logement n’ait pas pu être précédemment utilisé pour un logement d’urgence ou une mini-crèche. (2 abstentions et un vote contre provenant de la liste de Mme Receveur).

Administration Générale : remplacement de Madame Benoit, démissionnaire

Elue sur la liste de Mme Receveur elle est remplacée par M Poncet

Questions Diverses

  • Mme le Maire a rappelé que sur la question des transports en commun, d’ici mars 2012, la commune devrait faire un choix entre une adhésion au Sytral (probablement directe et non plus via la CCVL) et une adhésion au syndicat de transports que propose le Conseil Général, mais dont les contours sont encore très flous. Les études et évaluations des coûts sont toujours en cours
  • Les élus BPP Ensemble à Gauche ont rappelé que la Mairie de Thurins avait subi des effractions et des tags fascistes (croix gammées,…). Mme le Maire a dit qu’elle avait transmis au nom du conseil municipal de Brindas un message de solidarité au Maire de Thurins. Les élus BPP ont demandé à Mme le Maire de faire en sorte que lors de la prochaine réunion de la CCVL une déclaration condamnant ces exactions soit faite.
  • Les élus BPP ensemble à gauche, sont intervenus pour dire qu’ils avaient été choqués que la Mairie de Brindas relaie par mail, une invitation de la Mairie de Vaugneray à un débat « citoyen » sur comment « expliquer la crise ». Ce débat était organisé autour d’un plateau réunissant un ancien député UMP, le député actuel UMP, une conseillère régionale UMP et le conseiller général UMP. Il ne s’agissait ni plus ni moins que d’assurer la promotion de l’UMP sur le territoire. Si l’initiative vient de la municipalité de Vaugneray, la municipalité de Brindas n’a pas à relayer ce type d’informations partisanes. Madame le Maire s’est engagée à être plus vigilante, notamment du fait de la période électorale qui va s’ouvrir

 

Posté par M-P-M à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 novembre 2011

Bulletin BPP n°29

Il sera distibué par nos soins dans toutes les boites aux lettres de la commune durant la semaine.

bull 29-1bull 29-2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et  pour une lecture plus facile, la version PDF : _29 1_ et _29_2

Posté par M-P-M à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,