03 janvier 2012

Bulletin Municipal Décembre 2011

Les menaces sur la desserte de Brindas par les bus du SYTRAL se confirment, conséquences de l’inaction de la CCVL.

Le SYTRAL s’est lassé de voir la CCVL tergiverser depuis plusieurs années pour son adhésion au SYTRAL. En effet, bien que cette adhésion ait été votée en octobre 2009 à une écrasante majorité (21 pour, 7 contre), elle n’est toujours pas effective ! Le Président de la CCVL M.Malosse, s’appuyant notamment sur une proposition prétendument alternative et très imprécise du Conseil Général, s’oppose depuis le début à cette adhésion.

 Après avoir prévenu à plusieurs reprises la CCVL, le SYTRAL a dénoncé début septembre 2011 (avec effet à mars 2012) les conventions signées avec les communes de Brindas, Grézieu, Vaugneray, St Consorce et Pollionay, qui permettent à ces communes d’être desservies en transport en commun pour le prix d’un seul ticket (2 auparavant). En effet, la CCVL n’étant pas adhérente du SYTRAL, ce dernier ne peut pas prélever le versement transport sur les entreprises du territoire et ce sont donc les contribuables du Grand Lyon qui financent en partie notre desserte.

En mars 2012, si rien n’est fait, au mieux la tarification du 73 (ex 74) sera fortement augmentée, au pire la ligne sera supprimée !

C’est pourquoi les communes de Thurins, Messimy, Brindas, Chaponost et Brignais ont pris l’initiative de négocier directement avec le SYTRAL. Ces négociations ont l’air d’avancer favorablement : elles ont donné lieu à des propositions d’amélioration des dessertes de ces communes par le SYTRAL. Nous ne pouvons que nous en réjouir, si elles se concrètisent.

Nous avons deux préoccupations : 

- que des solutions concrètes soient rapidement trouvées pour consolider et améliorer les transports en commun sur notre territoire;

- que soient tirées les conséquences politiques du déni de démocratie de l’exécutif de la CCVL et de son aveuglement.

Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année.

Vos cinq élus : Patrice Cornut, Francine Poinseaux, Rémy Ménétrier, Nicole Robert et Noël Buénerd.

Posté par M-P-M à 12:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 décembre 2011

Au revoir la médiathèque, bientôt le Centre Culturel

2011-12-24 progrès centre culturel 1

2011-12-24 progrès centre culturel

dans le progrès du 24 décembre

Posté par M-P-M à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 décembre 2011

La construction des adolescents et les mouvements identitaires

Un temps de réflexion nécessaire au regard des divers incidents constatés dans les monts du Lyonnais.

ado et construction identitaire

 

Posté par M-P-M à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 décembre 2011

Projet innovant

Un beau projet qui allie équipement public, développement économique et préoccupations écologiques. A Brindas, les élus BPP ensemble à gauche, ont regretté qu’une option de ce type ne soit pas envisagée pour la médiathèque ou la ZAC des Verchères.

2011-12-23 progrès CCVL piscine

Posté par M-P-M à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 décembre 2011

ZAC des Verchères

La Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement de Rhône-Alpes (DREAL) a rendu son avis motivé sur la ZAC des Verchères

DREAL

 

Cliquez sur l'image pour en prendre connaissance

 

Posté par M-P-M à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 décembre 2011

Joyeux Noël !

Le Babiant, il a dit qu'il est en trêve pour Noël, et pi qu'i laisse les dicos au repos, mais il a un remords, i vous fait un beau dessin

dessin de Noël

Posté par M-P-M à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 décembre 2011

La liseuse, la princesse et le président.

guignol_1-2 NoëlEn v'la ben encore une autre de lettre du Babiant. C'est pas tout à fait un conte de Noël, le Babiant, il a pas envie d'se faire enguirlander !! (Raté !)

Salut Guignol.

Le lundi de la St Jacques de la Marche, à la Fête, en bas d’ chez toi, on a aussi causé d’la médiathèque du Clos qu’est pas encore tout à fait prête au prêt.

Même que les Municipaux, comme i font souvent, i z’ont délibéré pour demander des picaillons*, ce’te fois pour les ordinateurs et ce qui va avec ; c’est ce qu’i z’ appellent la culture numérique et c’est donc pas étonnant qu’ pour ça, faille des pécuniaux* en nombre. Si j’ai bien compris, ces machines, ça vieillit vite et elles prennent leur retraite de plus en plus tôt, c’est pas comme les citoyens à ce’t’heure…

La Première d’la Classe, elle a espliqué que Brindas, avec les liseuses, sera en pointe. A ce qu’i paraît, Guignol, dans ces engins, y’ a même de l’encre électronique. Ben j’espère que cette encre-là, elle est plus sympathique que l’encre bleue ou violette qu’on usait sur les bancs de la Laïque. C’est que l’encre de la Laïque, elle faisait parfois des ravages sur la belle ouvrage de nos cahiers d’escoliers. Ô combien de punis ! Combien de lignes copiées et recopiées à la plume d’acier et non pas copiées-collées, combien de tours de cour à la récré, combien de séances de pause au piquet…Ouais, passons, c’est vrai, y’avait aussi les bons points et les images…

Bon, va pour les liseuses, mais quand même, j’connais quèques fenottes*, comment qu’elles vont faire pour plier des hérissons, si elles ont plus le papier jauni des livres âgés… Pi ces liseuses électroniques, faudrait pas qu’elles se contentent d’attirer l’électrice et surtout, faudrait pas qu’elles chassent les lectrices, t’sais, Guignol, celles qui lisent à haute voix. Tu crois pas que ça serait bien qu’y ait des lectrices à la médiathèque, pas que pour les gones, mais aussi pour les grands. T’sais, les grands, pourquoi i z’auraient pas droit à la cagne*. Chui pas sûr que la Première et pi mes patrons ils les aiment bien les traîne-grolles*…Quand même, y’a des liseuses qu’ont une voix inoubliable. Rien que d’y penser, ça me rappelle certaines fins d’après-midi quand la maîtresse de la Laïque, elle nous lisait une histoire. Même que quand elle lisait « La Belle Lisse Poire du Prince de Motordu », on avait le droit de rire…

Ah Guignol ! Avec toutes ces histoires de lectrices, et de liseuses, j’en ai fait une rêvation *, la nuit qu’a suivi. Imagine, en dormant, j’ai vu le Président, oui oui, çui de l’Elysée qui venait inaugurer la médiathèque du Clos. La Première, entourée des Uèmepézélés célèbres du coin et du parfait*, après les parlements*, elle offre au président, pour qu’ i soye dans ses bonnes*, non pas un bâton de berger*, ça c’est pour l’apéro après, mais une splendide liseuse carrossée carbone avec écran imitation papier bible et parfumée à l’encre. Sublime ! Mieux que bling bling la liseuse ! Il est repu* le Premier d’la classe France. Il en est même tout brillaudi* et aussi sec, i se met à caresser l’écran. Et que voit-il apparaître, le Premier d’l’ Elysée, en guise de page de garde ou de mise en garde ? …

-          André Malraux : « La France n’est jamais aussi grande que lorsqu’elle l’est pour tous. »

No comment*. Le président zappe.

-          Napoléon Bonaparte : « Le meilleur moyen de tenir sa parole est de ne jamais la donner »

Ah ? Il zappe.

-          Victor Hugo : « Que peut-il ? Tout. Qu’a-t-il fait ? Rien. Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l’Europe peut-être. Seulement voilà, il a pris la France et n’en sait rien faire.*

« Casse-toi ! » I zappe.

-           Il voit ensuite : « Mme de la Fayette ». Chic ! Une femme, la Femme est l’avenir de l’Homme comme qu’i y’en a un qu’a chanté. Mais, le Premier de l’Elysée, i déchante vite quand i voit la suite : « La Princesse de Clèves ».

 Alors là, il esplose : « Madame Agârrât, vos liseuses, c’est pas des liseuses de bonne aventure…Qu’on m’apporte mon Karcher que je nettoye un peu tout ce qui tombe sur le domaine public ».

On s’active autour pour essayer de le calmer, on lui esplique que la médiathèque étant bâtie sur l’ancienne ferme Fayet, i fallait bien pour le devoir de mémoire, charger dans la première liseuse, la saga de Mme de La Fayet…Rien à faire, i fait vilain*,le Premier : « puisque c’est comme ça, j’me casse.

Allez chauffeur ! das Auto, das Auto* ! J’retourne au sommet avec Angela. Ben oui, j’la vois souvent…J’ai bien l’droit moi aussi d’avoir mon Angela en plus de Carla et de Giulia ; Baraque, mon collègue des Etats, unis eux, il a bien la sienne*, lui » …

 

Le Babiant décembre 2011-12-15

 

*picaillons, pécuniaux* : des sous         fenottes : femmes         cagne : paresse, flemme            traîne-grolles : paresseux                Rêvation : rêve                le parfait : le préfet                parlements :discours                    dans ses bonnes : de bonne humeur                    Bâton de berger : spécialité contemporaine de saucisson                           repu : content                     Brillaudi : excité                 V .Hugo : y’en a une pleine page, impossible de choisir                               No comment : c’est du Grand-Breton                     Clèves : le président a tenu des propos peu courtois sur « la princesse » et n’a pas fait preuve de connaissances littéraires…                        Faire vilain : se fâcher                  la sienne : Angela Davis, grande figure du mouvement Noir américain                           Das Auto :c’est du Germain.

 

Posté par M-P-M à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 décembre 2011

Sytral, Département, TCL, ...

Le retrait du Département du Sytral continue de faire couler beaucoup d'encre... le point sur cette question et ses enjeux.

Le Conseil général étant autorité organisatrice des transports interurbains du département, il ne pourrait être partie prenante du Sytral, qui est autorité organisatrice des Transports en commun Lyonnais. C'est la loi qui le dit, et ce n'est pas nouveau. Cela date d'un rapport de la cour régionale des comptes de 2004.

Mais sortir du Sytral n'est pas si simple car les relations sont multiples et complexes :

  • Le département contribue à hauteur de 20 millions d'euros au budget du Sytral.
  • Le Sytral assure une partie des transports scolaires qui sont de la compétence du département pour un montant chiffré à 50 millions d'euros.
  • Si le département quitte le Sytral, comment se partagent le patrimoine et les dettes de ce dernier ?
  • Une ligne du département ne pouvant entrer dans le territoire de la Courly sans l'accord du Sytral, il convient de préserver la concertation et le dialogue !

En attendant les futures évolutions du dossier, et contrairement à ce que titre Le Progrès, les tarifs TCL vont augmenter de 2% en 2012 et sans doute davantage pour compenser le passage de la TVA de 5.5 à 7%. Seul le ticket vendu à l'unité voit son prix inchangé.

2011-12-15 progrès TCL

2011-12-16 progrès TCL

2011-12-19 progrès DOB Conseil général

2012-12-20 progrès Conseil général

Posté par M-P-M à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 décembre 2011

Bref compte rendu du conseil communautaire du 15/12/2011

Réunion consensuelle, lors de laquelle toutes les délibérations ont été votées à l’unanimité. Parmi les points importants :

Redevance d’enlèvement des ordures ménagères (REOM) :

Son montant restera inchangé à 149€ la part. La part correspond à un logement habité par deux personnes (0,8 part pour une personne et 1,3 part pour trois personnes et plus). Les réserves des années précédentes, les bonnes performances du tri, la réduction du nombre de collectes,… permettent de faire face à la hausse des coûts et de la TVA qui passe de 5,5% à 7%. La réflexion sur une seule collecte hebdomadaire pour les ordures ménagères (au lieu de 2 actuellement) est toujours en cours. Un test a été réalisé sur la commune de Vaugneray.

Versement d’une subvention de 24 000 € à Alliade Habitat pour la réalisation de 12 logements sociaux à Brindas

En application de la loi SRU (Solidarité Renouvellement Urbain). La CCVL encaisse les amendes versées par les 3 communes du territoire de plus de 3500 habitants qui ne possèdent pas 20% de logements sociaux (Brindas, Grezieu, Vaugneray). La CCVL reverse ensuite ces fonds à des opérateurs afin de favoriser la création de logements sociaux sur le territoire. La subvention est désormais fixée à 2000€/logement. Le programme Alliade Habitat, situé 41 route du Pont Chabrol, comptera 1 T1, 2 T2, 5 T3 et 4 T4.

Chaufferie Bois pour la piscine intercommunale

Attribution des marchés (pour 510 000€ HT). C’est un projet innovant, qui va permettre de moderniser les installations de la piscine, d’économiser de l’énergie fossile et de favoriser le développement d’une filière bois locale. Il sera en outre largement subventionné par la Région, le Département et l’ADEME. A Brindas, les élus BPP ensemble à gauche, ont regretté qu’une option de ce type ne soit pas envisagée pour la médiathèque ou la ZAC des Verchères (cf articles dans Brindas Image)

 Enfance Jeunesse : signature du contrat cadre avec la CAF (2011/2014)

La Caisse des Allocations Familiales, va continuer de subventionner les activités mises en place par la CCVL pour l’accueil des enfants : centres de loisirs, relais d’assistantes maternelles, établissements d’accueil des jeunes enfants (crèches)… Cette subvention devrait être de l’ordre de 550 000€/an. Cette subvention est possible, car les tarifs sont établis en fonction du quotient familial (principe refusé par la municipalité de Brindas)

Et le compte-rendu du Progrès

2011-12-19 progrès DOB CCVL

 

Posté par M-P-M à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 décembre 2011

Devenir de l’établissement pour personne âgées « Les Emeraudes »

Noël BuenerdIntervention de Noël Buenerd au Conseil Municipal du 19/12/2011.

Chers collègues,

Pour votre information, nous avons avec, Mme le Maire, Mme Rognard et Mme Tixier, participé à une réunion à Vaugneray, le 7 décembre, pour échanger et trouver une solution aux problèmes posés par la résidence pour personnes âgées  « Les Emeraudes ». Le souci principal est de maintenir, sur le territoire du Syndicat Intercommunal pour les Personnes Agées( SIPAG), les 94 lits agréés à l’aide sociale et les emplois afférents.

Je tiens, Mme le Maire, à vous dire, que je partage totalement le point de vue que vous avez exposé et que j’ai apprécié sa clarté :

- création d’un établissement public, comme le comité syndical du SIPAG l’avait demandé à l’unanimité moins une voix le 26/02/2009 par son vote à bulletin secret.

– si impossibilité de faire autrement, vente à la commune de Vaugneray, mais au prix évalué par les Domaines, environ 3,2M€, et non pas au prix de 1,1M€ souhaité  par Vaugneray et l’Association Intercommunale pour la Gestion des Emeraudes (AIGE).

Le dossier suit son cours… Le comité syndical du SIPAG se réunit mercredi 21/12/2011 pour délibérer. Mais je n’ai pas encore, aujourd’hui 19/12, le texte exact de la délibération qui sera soumis au vote, car différents documents étaient en attente, quand j’ai reçu, il y a quelques jours, la convocation : position du préfet sur cette vente et lettre d’intention de l’AIGE.

Noël Buénerd,  élu « BPP Ensemble  Gauche », délégué au SIPAG.

Dernière minute: "N'ayant pas eu tous les documents et les garanties nécessaires à la prise de délibération portée à l'ordre du jour du Comité Syndical urgent", le comité syndical du SIPAG prévu le 21/12/11 est annulé. De plus, comme le relate le Progrès, le Conseil Municipal de Tassin a voté son désengagement du Sipag.

2011-12-20 progrès sipag

 

Posté par M-P-M à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,