29 juin 2011

L'atoutracteur

2011-06-28 babiant

Posté par M-P-M à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 juin 2011

La p’tite bête qui monte, qui monte...

guignol_1-2Ah Guignol ! Mon command*qui va à la Fête en bas d’ chez toi et qui me raconte ensuite, le lundi soir de la Ste Rosine, il a failli pas s’y rendre tellement le menu lui semblait peu consistant. Lui, il a bon appétit et il avait peur, comme avec certains restaurants, d’avoir encore faim en sortant. Ben, il a bien fait d’ se forcer un peu, il est revenu plutôt benaisé*.

Après que l’aide de camp à plein de choses et au Durable du Premier de Craponne, elle ait ouvert le bal, une charmante savante a emmené l’assistance courir, non pas les bas fonds de Craponne, mais les fonds de vallons humides de l’Yzeron et autres cours d’eau. Y’a ben un auguste municipal de Brindas délégué au S.A.G.Y.R.C qu’a essayé de savoir comment ça se passait entre le projet Nature Yzeron de Craponne et le syndicat de rivière mais sa question n’a pas vraiment provoqué l’enthousiasme de nos voisines et leur réponses ont été bien évasives. Va donc savoir Guignol, pourquoi le syndicat d’aménagement et le projet Nature Yzeron ne confluent pas vraiment. P’têt quèques bisbilles politiques…C’est que not’Yzeron, il en arrose des cités…Remarque, au passage, mon command* a pas bien saisi pouquoi nos voisins de Craponne, i sont venus subitement faire de la réclame pour leurs bonnes œuvres aquatiques et faunistiques. I sont un peu arrivés comme un cheveu sur la soupe de grenouilles*. Mystère. P’têt’ que ce début de soirée était gracieusement offert par l’uèmepée craponnoise sous forme d’un délicat bal masqué avec des artistes déguisés en écolos ? Ah Guignol, c’est qui connaissent la musique à l’uèmepée. Ou ben alors, ce ne sont p’têt’ que des patrigots*, des japillages* de langues de couleuvres de fonds humides…

Bref, revenons à nos fonds de vallons humides comme qu’elle les appelle, la chenuse* savante de la faune. «Salut, blaireaux, oiseaux rares, chauves-souris, amphibiens, reptiles, lépidoptères », comme aurait pu clamer La Fontaine ! Ces fonds de vallons humides sont une véritable mine de trésors faunistiques. La palme de la soirée revient sans conteste, non pas au canard col vert, mais au triton crêté. Une pure merveille selon la charmante savante ; elle craque, elle craque, c’est son fifi*, le triton crêté.

Pi, y’a Les Hotteaux, t’sais ben Guignol, le pôle itec, (high tech en Grand Breton) pour l’agriculture. En plus du Ratho où i font des expériences, des recherches , non pas avec les bêtes, mais avec les plantes, maintenant, y’a les taureaux. Mais, il y aurait aussi des trésors de petites bêtes rares, qu’elle a conté, la savante chenuse*. Les Hotteaux, ça leur plaît bien à ceusses de Craponne-sur-Yzeron. Guignol, confonds pas not’ voisine avec la cité de la Haute(Loire), du Quatre-Trois, baignée elle, par l’Arzon.

Ne perdons pas de vue Les Hotteaux. P’têt’que Craponne, elle va faire une offre d’achat à Brindas, pour la continuité de circulation sur les sentiers et les berges. Mais, là encore, y’a des patrigots* qui coulent au fil de la rivière : y’en a des qui disent que ceusses de Craponne i z’ont tellement construit de buildings qu’i z’ont plus de place chez eux. Que des japillages*, Guignol !

Enfin, faut espérer qu’avec tout ça, le triton crêté i prenne pas le gros coqueluchon* pace que y’a un risque : imagine, Guignol, que notre tri tri i veuille se faire aussi gros que son voisin le taureau charolais…

 

 Le Babiant

*command : ami               
*benaisé : repu, satisfait            
*patrigots,japillages : bavardages, sornettes
*Chenuse : charmante       
*fifi : favori, chouchou                 
*le gros coqueluchon : la grosse tête

 

Posté par M-P-M à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juin 2011

Ouverture de classe ?

Le nombre d'inscrits à l'école primaire de Brindas à la rentrée prochaine est d'ores et déjà très proche du seuil d'ouverture d'une nouvelle classe.

La suppression de 16 000 postes d'enseignants et la fermeture de 1500 classes à la rentrée prochaine ne constituent pas un contexte favorable à l'ouverture, mais comme l'indique l'article du Progrès, la mobilisation contre ces mesures s'étend et gagne y compris l'Association des maires de France.

Après la fermeture très contestée d'une classe à la rentrée dernière, nous souhaitons que, cette année, la municipalité  mette en oeuvre tout ce qui est en son pouvoir pour cette ouverture. Les élus BPP apportent tout leur soutien aux parents d'élèves et interviendront en ce sens dans les instances municipales.

2011-06-11 le progrès école

Posté par M-P-M à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 juin 2011

Aménagement de l'Yzeron

Notre Babiant vous en parlait en novembre dernier, les aménagements sont désormais réalisés.

2011-05-29 progrès YzeronLe progrès du 29 mai

Posté par M-P-M à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 juin 2011

LEOL toujours !

Bien que l'association BPP et ses élus se soient prononcés pour le tracé prévu de LEOL, nous mettons en ligne d'autres éléments pour nourrir le débat.

tracé LEOL

Le contre-projet proposé par des associations locales

1_contre_projet_leol

12_contre_projet_leol

23_contre_projet_leol et présenté lors d'une réunion publique dont le Progrès s'est fait l'écho

Dans le Progrès du 3 juin

2011-06-04 Progrès leol contre projet

et la contribution de Jean-Charles Kholhaas, conseiller général et conseiller régional, à l'enquête publique

Contribution_JCK_EP_LEOL_p1

Contribution_JCK_EP_LEOL_p2

Contribution_JCK_EP_LEOL_p3

Posté par M-P-M à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juin 2011

En voiture, m’sieurs dames…

 

guignol_1-2Guignol, t’as p’têt ben entendu parler du SCOT. Attention, confonds pas avec SCOTT, le Walter, le Grand Breton qu’a écrit Ivanhoé, que t’as ben dû zyeuter quand t’étais gone. Notre SCOT à nous, dans l’Ouest, c’est le schéma de cohérence territoriale, pour mettre un peu d’ordre dans la pagaille.

      A propos des transports en commun, chui  pas sûr qu’à la Cécévéaile, les m’sieurs dames i soient tous sur la même voie, p’têt même qu’y en a qui roulent sur la ligne jaune…Les zélus, y’a ben déjà quèques années qu’i z’ont voté pour se coller au SYTRAL, tu sais, ceusses qu’expédient les bus rouges et blancs, simples ou doubles. I z’ont même bien voté, et plusieurs fois, et avec une majorité à faire pâlir un conseiller général. N’empêche, la minorité bloque l’adhésion. Le   Président De Peu et quèques fidèles des Monts , pas pour autant démons quand même, i font pas vraiment diligence pour pérenniser les bus blancs et rouges. Pas très cohérent ça, en démocratie, non Guignol ?

      J’ai ouï dire que not’ général du canton, il était viaillepi* au SYTRAL, vice-général je crois. I devrait donc faire de la réclame pour ceusses qui l’ont embauché. I  devrait être content que SYTRAL lance ses diligences rouges et blanches à la conquête de l’Ouest. Ben non, son cœur balance. Ses chouchous sont bleus blancs gris et verts. Va savoir  pourquoi, Guignol. Y’en a qui disent que ces bleus blancs gris et verts,  c’est un(e) planche de salut parce que ça coûte moins cher mais y’ en a aussi d’autres qui estiment que c’est plutôt une planche savonnée…Il est difficile à suivre not’général. Ou ben alors, c’est un fan de not’ ministre des finances qui conseille le vélo. Mais not’général, il ose pas le dire, avec toutes ces affaires de dopage  qui roulent avec la petite reine…Enfin Guignol, ça te paraît très cohérent, un vice-patron qui préfère les services de la concurrence ?...

      Revenons à notre SCOT et aux savants parlements* qui l’accompagnent. « Faut densifier les centres-bourgs » qui nous disent. I faut cesser de miter le paysage avec une villa  par-ci, une piscine par-là. I faut laisser des coupures vertes, des grosses coupures, tant qu’à faire, pour le Durable. I vaut donc mieux rester*dans les buildings* du village. Bon, d’accord, ça se défend. Autre bonne idée, faut qu’on laisse un peu nos autos au repos et qu’on voyage de collagne* à Brindas et même plus loin. Voilà un bon slogan pour la prochaine campagne électorale locale, Guignol : « Bien voyager de collagne* à Brindas »…

      Mais là, à ce que j’ai entendu causer, les chefs des bleus blancs gris et verts, i font fort, i veulent pas que les autocars passent où sont les clients, c'est-à-dire dans les centres-villages. Guignol, ça te paraît cohérent qu’on veuille pas charger les voyageurs où i se trouvent ?

      I faut  que les autocars i filent comme des flèches sur la grand’ route. Faudrait presque que les gones et les fenottes* i sautent en marche pour pas perdre de temps sur le chemin du boulot-dodo. Allez, pressons ! Plus question de bambaner*…Qu’est-ce qu’i z’ont donc tous à être pressés en ce moment ? Même le Ministre du Dedans, i m’a écrit, y’a pas longtemps et sur son enveloppe, qu’ai-je lu ? « URGENT-ELECTIONS ».Pas très efficace, le ministre, vu le nombre de ceux qui sont pas arrivés à temps aux bureaux de vote, à la Grande Fête…et ailleurs….

      Les chefs des bleus blancs gris et verts, i rappellent aussi que la marche, c’est bon pour la santé et que donc, les citoyens i peuvent ben user leurs grolles* pour attraper l’autocar, là-bas, loin sur la grand’ route.

      T’vas voir Guignol, un de ces quatre, on n’aura plus d’autocar dans not’ village, à l’ombre du panneau lumineux. Encore qu’ à Brindas, c’est un sujet sensible. La Première de la Classe, elle avait été en avance sur son temps, y’a quèques années déjà, en expédiant sur la grand’ route, le terminus du rouge et blanc 74, mais les villageois, à l’époque, i z’avaient pas vraiment applaudi…

      Guignol, tu imagines, si le car passe plus dans le village, les voyageurs, i pourront même plus aller se rincer la gargagnolle*,siroter leur petit noir, leur petit blanc, leur grand rouge ou leur blanche*au bistrot. Remarque, i vont  pouvoir faire de la gratte* et alimenter leur cache-maille*.A moins que les chefs, i transforment les cars doubles en triples bus avec bar, buffet, bonbons. Le prix du ticket pourrait prévoir un forfait petit dèje à l’aller et apéro le soir au retour. Mais alors là, gare aux picaillons*.

      Ah, Guignol ! qui l’emportera not’ voyageur par monts et par vaux d’Ouest ? Les rouges et blancs ou les bleus blancs gris et verts ?...                                                                                                                             

       Terminus  Guignol ! Tout le monde descend !

                                                       Le babiant

 

*SCOT : c’est pas du Yonnais, c’est un sigle.          *viaillepi : du sigle grand breton V.I.P ,en Yonnais, véïpé.         *parlements: discours.       *rester : habiter.    * Buildings : grand breton mais dans le dico français.     *de collagne:ensemble.     *fenottes : femmes.    *bambaner : flâner.                        *grolles: chaussures.      *se rincer la gargagnolle : boire un coup.    * blanche :eau de vie, gnôle.    *gratte :économies.         *cache-maille : tire-lire.            *picaillons: les sous.

Posté par M-P-M à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 juin 2011

Stop à la xénophobie

Les inscriptions ou incidents à caractère raciste sont nombreux dans les communes de l'ouest lyonnais. Nous les avons dénoncé à plusieurs reprises. La gendarmerie vient d'interpeller l'un de leurs auteurs. Nous nous en réjouissons car celà va permettre de sanctionner ces actes. Cela rappelle également à ceux qui ont tendance à l'oublier que le racisme et la xénophobie ne sont pas une opinion mais un délit.

Le Progrès du 4-062011-06-11 le progrès extrème droite

et celui du 28 avril qui relate l'incident

2011-04-28 progrès extrème droite

Posté par M-P-M à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 juin 2011

Préparation du prochain conseil municipal

animation_reunion-2-ca315

 

Préparation du conseil municipal du 27 juin

 

Mercredi 22 juin

à 20h30

dans l'ex-salle du lien de l'amitié

Ordre du jour  du Conseil

Posté par M-P-M à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Notre contribution à l'enquête publique sur le projet LEOL

 

Le bureau de l’association Brindas  Participation et Progrès approuve totalement le projet LEOL qui constitue  pour elle la première étape indispensable d’un projet de long terme de développement des transports en commun pour un bassin de vie qui se densifie et continuera à s’urbaniser.

L’aménagement du tronçon soumis à l’enquête publique en constitue un maillon sans lequel l’ensemble du projet perd son sens.

Nos remarques sont les suivantes :

1- Si les parcours projetés ne sont pas en site propre majoritairement comme le font remarquer les détracteurs du projet :

-    Le tronçon soumis à enquête n’est pas le seul, puisque du chemin de la poterie au rond-point d’Alaï, il existe déjà une voie en site propre empruntée par l’ensemble des lignes de bus

-   Les autres voiries empruntées par LEOL, sans être en site propre, constituent un parcours beaucoup moins encombré que le parcours actuel, dont il faudrait d’ailleurs  voir si dans l’avenir certains d’entre eux ne pourraient pas  comporter des voies en site propre.

-   Son absence provoquerait un goulot d’étranglement qui ôterait toute logique au projet et obérerait l’avenir.

2- En terme d’équité, il apparaitrait particulièrement injuste aux brindasiens que certains habitants de Francheville, profitant déjà des aménagements du parcours  effectués en aval, s’opposent à ce que la très grande majorité des habitants en amont ne puisse pas elle aussi voir ses conditions de circulation s’améliorer.

3- Des études approfondies ont montrées que toutes les alternatives soit n’étaient pas faisables, soit à des couts prohibitifs. L’argument de non conformité au SCOTT ne tient pas : la réduction de la circulation automobile sur la RD 489 qui n’est qu’à 2 voies est tout simplement matériellement impossible…sauf à la supprimer!

4- L’éloignement des centres d’habitation et d’activité est extrêmement faible, de l’ordre de 100 à 150 m par rapport à l’axe de la RD 489. Il n’est bien sûr aucunement gênant pour une ligne à vocation express, tout au contraire. Ce faible éloignement amène d’ailleurs à s’interroger sur l’opportunité d’emprunter cette voie en site propre pour l’ensemble de la circulation des transports en commun. Pour tout ceux qui habitent au sud de la RD 489 il n’y aurait aucun supplément de marche à pied, valeur écologique et sanitaire essentielle. L’existence du site propre devra sans doute amener à cette conclusion.

5-En matière de gain de temps, ceux qui prennent les bus aux heures de pointes savent bien que les temps de parcours théoriques des TCL ne correspondent pas à la réalité d’aujourd’hui. Les gains de temps réels seront selon nous bien supérieurs à ceux qu’on peut calculer sur les horaires théoriques. De plus en la matière il est aussi important de tenir compte des écarts-types que de la moyenne ; or les écarts-types sont incommensurablement plus importants aux heures de pointes que dans le reste de la journée ; c’est cela qui importe à  la population qui prend les bus aux heures de pointe, qu’elle soit scolaire, étudiante ou travailleuse : elle est soumise à des impératifs horaires que ne connaissent pas du tout au même point la population qui les fréquente le reste de la journée. Le problème est tout autant la ponctualité, la régularité que le gain de temps. C’est ce qu’apportera le site propre dans la portion la plus encombrée du parcours. On connaît le stress qui résulte de retards répétés au travail ou au lycée. Prendre le bus de plus en plus tôt, quand il y en a, a aussi ses limites. On nous excusera, mais la santé des hommes et des femmes nous paraît plus importante que les grenouilles !

6- La notion d’injustice pour  « la majorité » (à vérifier) qui resterait sur la RD 489 ne saute pas aux yeux : les défavorisés sont ceux qui viennent de plus loin et qui voyagent aux heures de pointe ; ceux-ci verraient leurs conditions de transport largement améliorées, alors que ceux-là ne les verrait pas dégrader. Où est l’injustice ? Le report de l’ensemble du trafic de bus sur la voie nouvelle, supprimerait d’ailleurs définitivement cette supposée injustice.

7- La réalisation de parkings relais de capacité suffisante, judicieusement placés le long du parcours pour drainer une zone la plus large possible, constitue un complément indispensable pour augmenter l’efficience de l’investissement.

En conclusion la réalisation pour l’instant partiellement en site propre de LEOL nous paraît un  vrai choix d’aménagement du territoire, celui qui voit l’avenir à long terme. Beaucoup ricanaient à Lyon au début des années 70 sur l’Ile d’Abeau, la plaine de l’Ain ou Satolas. Qu’en dit-on aujourd’hui ? Saint-Exupéry est la seule plateforme aéroportuaire française dont les réserves foncières rendent crédible la non construction d’une troisième plateforme aéroportuaire en  région parisienne à 80 kms de Paris ! C’est cela l’économie de ressources et l’harmonie du territoire, donc l’écologie : penser à 50 ans.

 A notre modeste échelle, c’est le courage que nous vous souhaitons,  mesdames et messieurs les aménageurs !

   Michel WEILL, Président de Brindas, Participation et Progrès

Esses_Bel Air_3759_z


Posté par M-P-M à 13:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

19 juin 2011

Respect de la laïcité

Comme nous l'avons évoqué dans la newsletter de mai, les élus BPP ont écrit au préfet pour protester contre les atteintes délibérées portées à la laïcité par Mme le Maire qui incus une messe dans une cérémonie officielle de la république. Voici le texte de la lettre adressée au Préfet le 3 mai dernier. Nous n'avons pas eu de réponse à ce jour.

courrier préfet

 

Monsieur le Préfet,

En notre qualité de conseillers municipaux attachés aux principes de laïcité, nous portons à votre connaissance le texte de l’invitation de Madame le Maire de Brindas à la commémoration du 08 mai 1945, sur lequel nous sollicitons votre intervention en tant que représentant de l’Etat.

Par lettre ci jointe du 28 avril 2011, Mme le Maire de Brindas invite les membres du conseil municipal et les présidents d’associations dans les termes suivants : « Commémoration de la Victoire de 1945 qui se tiendra le dimanche 8 mai 2011. Celle-ci débutera par la Messe pour la Paix qui sera célébrée à 9h à l’église St Blaise à Brindas. Elle se poursuivra à Brindas, par un rassemblement place de Verdun, à 11h15 »

Ainsi libellée, l’invitation à  la cérémonie de la République inclus un office religieux. Cette formulation est contraire à la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat qui stipule notamment dans son article 2 que « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. ».

Déjà en 2009 puis en 2010, Mme le Maire de Brindas avait adopté cette même formulation. Nos interventions lors des conseils municipaux afin de lui rappeler ses obligations en matière de respect de la laïcité sont restées sans effet  (Cf. pages 5 et 6 du procès-verbal du Conseil Municipal du 10/05/2010).

C’est pourquoi, face à cette position réitérée d’intégrer un office religieux dans le cadre du déroulement d’une cérémonie officielle de la République, nous sollicitons votre intervention afin de faire respecter les principes fondamentaux de l’Etat républicain et notamment la loi de 1905.

Nous espérons que notre requête retiendra votre attention et attendons votre réponse.

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, nos  salutations respectueuses.

 

Patrice Cornut, Francine Poinseaux, Rémy Ménétrier, Nicole Robert et Noël Buénerd

 

 

Posté par M-P-M à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,