01 décembre 2010

Le point sur le chômage à Brindas

Fin 2009, notre commune comptait 103 chômeurs « officiels » (catégorie A), soit une progression de plus 40 % en un an. Mais à ce chiffre, il faut également ajouter 35 Brindasiens travaillant à temps partiel mais recherchant un emploi à temps complet, donc également inscrites comme demandeurs d’emploi (catégories B et C)(source INSEE statistiques locales)

Avec 139 chômeurs, notre commune est l’une des plus touchée de la CCVL, qui comptait 685 demandeurs d’emplois fin 2009… et depuis le chômage a encore progressé en 2010.

DEFM

A Brindas, le chômage touche particulièrement la tranche des 25/49 ans. Dans cette tranche d’âge, les Brindasiens étaient fin 2009, 55% de plus à être à la recherche d’un emploi !

DEFM_cat_a

40% des Brindasiens demandeurs d’emplois sont des Brindasiennes ! Les femmes sont particulièrement nombreuses dans les catégories B et C (travaillant à temps partiel et cherchant un emploi à temps plein). Le temps partiel subi existe aussi à Brindas, notamment pour les femmes !

Si globalement le taux de chômage à Brindas est contenu, avec 139 demandeurs d’emplois, se sont près de 7% des ménages de notre commune qui sont touchés par le chômage. Une raison supplémentaire pour que la municipalité adopte une politique sociale et fiscale qui tienne mieux compte de l’extension de ce fléau… c’est le sens des propositions des élus Brindas Participation et Progrès, ensemble à gauche.

Posté par M-P-M à 15:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

28 novembre 2010

Le point sur l'accueil des 0-3 ans dans la communauté de communes

La compétence « petite enfance » appartient désormais à la Communauté de Communes des Vallons du Lyonnais (CCVL) et non plus aux communes…. sauf à Vaugneray qui a refusé de transférer sa crèche et cette dernière est donc restée sous responsabilité communale (nouvelle illustration d’une vision intercommunale étriquée pour les responsables de cette commune !)

A la demande de la Caisse des Allocations Familiales, un diagnostic a été réalisé sur le territoire de la CCVL au sujet de la petite enfance. Il fait ressortir notamment les deux constats suivants :

1/ Globalement la CCVL est dotée de capacités d’accueil plutôt importantes comme le souligne le rapport « De gros efforts menés à l’échelle du territoire qui permettent globalement de répondre aux besoins. Des bons taux de couverture en mode de garde collective et individuelle »

Avec 138 places en crèche (accueillant 446 enfants), le taux de couverture (nombre de places pour 100 enfants de moins de 3 ans) est de 15.6 contre 13.6 dans le Rhône. Le nombre de place en EAJE (EAJE : Etablissement d’Accueil des Jeunes Enfants) a augmenté de 64% depuis 2004, en lien notamment avec l’ouverture récente de l’EAJE de Saint Consorce. 58% des demandes de garde en EAJE sont acceptées. En cas de refus, les parents se tournent fréquemment vers les assistantes maternelles au nombre de 244 sur la CCVL (avec un potentiel d’accueil de 773 enfants). Elles sont 16% de plus qu’en 2005.

maman_bebe_quotidien

 2/ Mais ce constat global plutôt satisfaisant, masque des disparités et notamment pour ce qui concerne notre commune, comme le met en évidence le rapport « Néanmoins des besoins en mode de garde demeurent. Des communes (sont) moins bien loties. Il existe de fortes différences de l’offre de garde entre communes. Dans les communes de Brindas et Grézieu-la-Varenne notamment, les tensions sur le mode de garde collectif et individuel sont fortes »

En effet, la situation à Brindas est beaucoup plus tendue :

  • Pour les Brindasiens seulement 42% seulement des demandes en EAJE sont acceptées (contre 58% en moyenne pour la CCVL)
  • Brindas, plus grosse commune de la CCVL, compte moins d’assistantes maternelles (36) que Grézieu, Messimy ou Vaugneray
  • Le nombre d’assistantes maternelle stagne depuis 2005 à Brindas, alors qu’il a progressé de 16% sur le territoire de la CCVL
  • A Brindas, il n’y avait en 2009 que 7 enfants de 2 ans scolarisés en maternelle (contre 9 à Messimy, 23 à Vaugneray, 56 sur le territoire de la CCVL…)

 brind_enfant

3/ Ce diagnostic conforte notre proposition de micro-crèche à Brindas… toujours refusée par la majorité municipale !

La CCVL a pourtant inclut dans son plan de mandat la réalisation de deux mini crèches, qui permettent de développer le réseau d’assistantes maternelles et de proposer une garde collective à taille réduite. Nous avons proposé à plusieurs reprises que notre commune s’inscrive avec dynamisme dans ce projet. Pour cela, il faudrait proposer un appartement légèrement aménagé, travailler avec les assistantes maternelles et la CCVL pour faire homologuer le projet par la CAF. La construction en cours de logements collectifs pourrait être une opportunité de trouver un local approprié… encore faut il le vouloir et le prévoir ! Lors du conseil municipal du 23/02/2009, nous avions proposé de mettre en place un groupe de travail sur ce projet… cela a été refusé par la majorité municipale… 2 ans après le dossier n’a pas avancé… et les brindasiens parents de jeunes enfants galèrent toujours !

D’autres pistes pourraient également être recherchées : développer l’accueil en maternelle à deux ans pour certains enfants, renforcer la capacité d’accueil en EAJE en matinée et soirée pour répondre aux besoins des parents qui ont des horaires de travail atypiques,…

 

4/ les nouvelles propositions gouvernementales en matière de petite enfance seront à l’origine d’une dégradation des conditions d’accueil des enfants.

· Les Maisons d’Assistantes Maternelles (les MAM n’ont rien à voir avec les micro-crèches) pourraient accueillir jusqu’à 16 enfants avec des assistantes n’ayant pas leur agreement (alors que l’on demande 5 ans d’expérience pour une assistante maternelle en micro-crèche). Les tarifs des MAM ne tiendront pas compte des revenus.

  • L’accueil en surnombre dans les EAJE : 15%-20% sans augmentation des effectifs (ce qui a des conséquences sur le taux d’encadrement). Les EAJE de la CCVL ont déjà un taux d’occupation de 110% sur le créneau de 9 à 17 h.
  • Réduction du pourcentage minimum (de 50% à 40%) de professionnelles pouvant   travailler dans les EAJE
  • Les jardins d’éveil sans passer par la case expérimentation qui sont des établissements collectifs pouvant accueillir entre 12 et 80 enfants de 2-3 ans, avec un taux d’encadrement de 1 pour 12 enfants (1 pour 8 en EAJE et en centre de loisirs).

structure_motrice

Florence Perrin, vice présidente de la CCVL en charge notamment de la petite enfance a rappelé que depuis le début, les élus de la CCVL se sont prononcés pour un service de qualité au niveau de la petite enfance et qu’il n’est donc pas question d’aller vers une régression. Elle a également affirmé qu’elle n’ira pas sur le terrain du jardin d’éveil et ni sur le terrain de la déqualification

Pour plus d’informations : "Pas de bébés à la consigne !" 

Posté par M-P-M à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 novembre 2010

Les revenus des brindasiens

Sur les conseils d'une lectrice de ce blog, nous avons découvert le site salairemoyen.com. Il donne commune par commune, des statistiques complètes sur les revenus de ses habitants.

On peux y observer que si Brindas fait partie des villes "riches" (525e commune sur les 36 717 recensées), cette moyenne gomme des disparités importantes. Un tiers des ménages brindasiens a un revenu inférieur à 1400€ par mois.

ineg_revenu



A Brindas, les 10% de ménages les plus riches perçoivent 45% des

revenus totaux de la commune.

Cela conforte notre souci d'une politique municipale en matière de fiscalité et d'aide sociale plus attentive et plus juste.

Posté par M-P-M à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 novembre 2010

Histoires de truites et d'équevilles

guignol_1_2Bonsoir Guignol,

T’as ben dû avoir quèques échos de la séance du Conseil du 11 Octobre à la Fête en bas de chez toi. On a eu des numéros de choix.

Le Monsieur Propre de la Cécévéaile, il est venu entretenir le Conseil des équevilles. Il a parlé sans faiblir des tonnes et des tonnes d’équevilles, des grises, des jaunes, des vertes et des verres. Attention Guignol ! Les vertes et les verres, faut pas les mettre ensemble ces deux là. Le Monsieur Propre, il a expliqué aussi, qu’en ce moment, on brûlait moins cher. Mais, faut s’ méfier, ça sera pas durable, les prix qui baissent, on n’a pas l’habitude. Moi, j’crains plutôt que pour l’incinération, un de ces jours, les prix s’embrasent, comme ceux du gaz.

Ce soir d’octobre, l’assistance a également eu droit à la prestation du Grand Rapporteur du SAGYRC, le syndicat des rivières ; çui-là d’syndicat, il est sage, pas comme les syndicats des chemins de fer…J’ai eu peur que le rapporteur du syndicat des rivières se noie dans les chiffres, mais non, après un moment de flottement, il nous l’a joué bucolique, avec les truites Fario et les chevaux débardeurs. Si si Guignol, pas les maillots, les chevaux qui prennent un bain de sabots pour réparer les berges de l’Yzeron et autres ruisseaux. Y’ a ben eu un moment de doute à propos des Colonnes Buren qu’i z’ont plantées dans l’Yzeron au Guillermy. Paraît que c’est le parcours de santé des truites, faut qu’elles s’entraînent. Qu’est-ce qu’i vont penser les archéologues dans quelques millénaires, pour peu qu’y ait plus d’eau et des squelettes de truites ? Ça va être un mystère, pire que celui des statues de l’Ile de Pâques…J’espère qu’y a pas un artiste local qui va faire la même chose Place de Verdun que Place du Palais Royal à Paris : remarque Guignol, ça coûterait pas cher, les trous sont déjà faits, y’ a plus qu’à planter pi avec la fontaine au milieu…

Posté par M-P-M à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 novembre 2010

Prochaine réunion publique du Conseil Municipal

agenda

Conseil Municipal

Lundi 13 décembre à 19h30

Petite salle des fêtes

Posté par M-P-M à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 novembre 2010

Compte rendu du Conseil Municipal du 15/11/2010

Finances : débat d’orientations budgétaires

Avant le vote du budget prévu en décembre, le conseil municipal doit avoir un débat sur les orientations budgétaires futures de la commune

  • Mme le Maire a présenté le contexte économique :

    • Tendance à la stabilisation voire la diminution des aides de l’Etat aux collectivités locales, compte       tenu du contexte économique.
    • Maîtrise des dépenses de fonctionnement de la commune en 2010, conformément au budget et volonté de persévérer en 2011
    • Croissance des recettes de la commune (taxes foncière et d’habitation, droits de mutations perçus lors des ventes immobilières,…)
    • L’excédent de financement de la commune (qui permet de financer une partie des investissements) sera de nouveau positif à 285 000€ en 2010
    • Dans ce cadre elle estime qu’il convient de revenir à une hausse plus modérée de la fiscalité. La hausse de 5% envisagée initialement pour 2010 ne serait plus d’actualité.

 

  • Les élus BBP ensemble à gauche ont fait les remarques suivantes :

    • Le travail fait par les services municipaux pour maitriser les dépenses porte ses fruits et nous les en remercions

    • L’Etat se désengage du financement des collectivités locales. Pour Brindas, la Dotation Générale de Fonctionnement (principale subvention de l’Etat) stagne à 550 000 € depuis 2006 (cf graphique).

      Dot_Etat

      Si l’on tient compte du nombre d’habitants, qui augmente de 2% par an et de l’inflation, cette dotation diminue. Eh oui il n’y a plus d’argent dans les caisses de l’Etat car les collectivités locales (qui réalisent pourtant près des 2/3 des investissements publics), passent après les bénéficiaires du bouclier fiscal, les patrons de bistrots bénéficiant de la TVA réduite, les entreprises bénéficiaires de la suppression de la TP, les bénéficiaires des réductions des droits de successions….Ainsi en dix ans les recettes de la commune liées aux impôts locaux ont progressé de 79% contre seulement 27% pour la Dotation Générale de Fonctionnement (cf graphique)

impots

    • Sur les deux dernières années, les impôts locaux ont progressé de 20% à Brindas (cf graphique).

imp_ts_2

    • La majorité municipale a augmenté les taux d’imposition de 10%. A cela s’ajoute l’augmentation des bases d’imposition décidée par l’Etat (≈ 4%) et les nouveaux prélèvements d’organismes intercommunaux qui auparavant étaient financés par la commune (SYDER) ou bien ceux récemment imposés par l’Etat (EPORA)(≈ 6%). Cette hausse de 20% est majeure et insupportable pour les Brindasiens modestes. En effet, si en moyenne notre commune est plutôt aisée, la crise sévit également à Brindas. Selon les statistiques des services du département : 28% des Brindasiens n’ont pas des revenus suffisants pour payer l’impôt, 16% des rationnaires au collège de Brindas font partie de familles ayant un quotient familial inférieur 800 € (soit un revenu fiscal < 2 400€/mois pour un couple avec deux enfants). Brindas compte également 7% de familles monoparentales,… autant d’indicateurs qui soulignent la nécessité d’une politique fiscale locale plus juste.
  • Les élus BPP ensemble à gauche ont fait les propositions suivantes pour une politique fiscale plus juste :
    • Geler le taux de la Taxe d’Habitation et augmenter celui de la Taxe Foncière de 2%. Ces deux taxes ayant un produit équivalent, cela revient à une hausse moyenne de 1%. Pour 75% des brindasiens qui sont propriétaires du logement qu’ils occupent cela ne change rien. Par contre les locataires (qui ne payent que la taxe d’habitation) verrons leur impôt se stabiliser. On va trouver dans cette dernière catégorie, les occupants des logements sociaux et les locataires du parc privé … ayant a priori des revenus plus modestes. Inversement, les propriétaires qui louent leur logement verraient une hausse légère de leur impôt (du fait de la hausse de la taxe foncière)
    • Faire passer à son maximum de 15% l’abattement pour les ménages à faibles ressources (ceux non soumis à l’impôt sur le revenu). Cet abattement n’est que de 10% aujourd’hui
    • Mettre en place le quotient familial, afin de réduire le prix du restaurant scolaire notamment pour les 16% de familles déjà aidées par le Conseil Général, qui lui, a instauré le quotient familial au collège de Brindas
    • Sortir le CCAS de la léthargie dans lequel il est plongé. Il faut le doter d’un budget mais surtout  d’une politique sociale et d’une véritable communication. Le CCAS pourrait aider les familles qui le souhaiteraient à la participation des frais de cantine et de garderie et d’inscriptions à la rentrée aux activités sportives et culturelles des enfants, aider le maintien à domicile des personnes âgées ou en situation de handicap et lutter contre l’isolement
  •  Les      élus BPP ensemble à gauche ont fait également les propositions suivantes:
    • Maximiser l’utilisation des 4 M€ mis à disposition par l’EPORA à la CVVL pour procéder à des acquisitions foncières. Si l’on veut utiliser ce budget dans le temps imparti (2009/2013) la commune de Brindas doit solliciter l’EPORA , sans se limiter à la seule voirie Guignol (projet retenu par l’EPORA). Il faut solliciter l’EPORA sur d’autres projets. En effet il serait inacceptable que chaque Brindasien paye 5,3 €/an … (soit près de 30 000€ /an pour la commune)… et qu’au final notre commune n’utilise pas suffisamment et dans les délais, les fonds mis à disposition. Ceci devrait être une priorité dès l’an prochain
    • Réfléchir à instaurer une taxe pour participation voirie. Cette taxe existe depuis longtemps dans d’autres communes (notamment Grezieu) et permet de faire contribuer les nouvelles constructions aux coûts engagés par la collectivité pour aménager la voirie. Ce travail devrait être lancé au plus tôt pour que cette taxe puisse être votée l’an prochain

Les élus BBP ont fait remarquer qu’une nouvelle fois le règlement intérieur n’était pas respecté, car les documents préparatoires au débat d’orientation budgétaire, n’avaient pas été transmis 8 jours avant, comme le prévoit l’article 12 du règlement intérieur

Ces propositions seront-elles reprises par la majorité municipale ? Réponse lors du prochain conseil à l’occasion du vote du budget (13/12/2010)!

 CCVL Jeunesse : prolongation du contrat Enfance Jeunesse sur le second semestre 2010

Le contrat actuel entre la CCVL, Brindas et la Caisse d’Allocation Familiale est prolongé de 6 mois, dans l’attente de la conclusion du futur contrat. Ce contrat permet d’avoir un financement de la CAF pour l’accueil des enfants (crèches, activités périscolaire, centres de loisirs,…)

Les élus BPP ensemble à gauche ont voté pour

 CCVL Voirie

La CCVL qui a la compétence voirie, laisse le choix aux communes pour assurer le fauchage en bordure des voies, soit d’utiliser le prestataire choisi par la CCVL, soit de rembourser les communes qui souhaitent réaliser elles mêmes le fauchage. Dans ce cas le remboursement s’effectue sur la base de 0,3 €/mètre linéaire correspondant au prix du prestataire (0,54 € en 2009). Le personnel communal de Brindas réalisant le fauchage, la CCVL va rembourser la commune à hauteur de ≈ 11 000 €.

Les élus BPP ensemble à gauche ont voté pour

Posté par M-P-M à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 novembre 2010

Marché de Noël

14e_march__de_No_l

14e_march__de_No_l2

Posté par M-P-M à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2010

Liberté de la Presse

Soirée Théatre, samedi prochain à Vaugneray, à l'initiative d'Amnesty International.

Moi__Anna_Politkovska_a

Moi__Anna_Politkovska_a2

Posté par M-P-M à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2010

Prochaine réunion publique de la CCVL

Seront notamment à l'ordre du jour de la réunion de la CCVL du jeudi 4 novembre, les point suivants :

  • Approbation d'une motion sur le Contournement de l'Ouest Lyonnais (COL)
  • Approbation du projet d'actualisation du Plan Local d'Urbanisme (PLH) communautaire 2008-2013
  • Approbation à l'avenant au Contrat Jeune Enfance 2006-2010
  • Création d'un observatoire du foncier agricole et animation des commissions agricoles.

Vous pouvez y assister, à partir de 18h30, au siège de la communauté de commune, 20 chemin du stade à Vaugneray.

Posté par M-P-M à 21:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 octobre 2010

La newsletter #2

Le numéro 2 vient de paraître, si vous ne l'avez pas reçu directement dans votre boite mail, vous pouvez la lire ici, NEWSLETTER_02__1_et vous abonner ci-contre pour recevoir les prochaines.

 

          Newsletter 2-1

Newsletter_2_2            

Posté par M-P-M à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,