16 janvier 2009

Bulletin BPP n°26

bull26_2bull25-1

Posté par M-P-M à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 décembre 2008

Bulletin municipal Décembre 2008

Paru dans BRINDAS IMAGES de décembre 2008


BRINDAS PARTICIPATION ET PROGRÈS, ENSEMBLE À GAUCHE

TRISTE ETE POUR LE 74 AU CENTRE BOURG

C'est au moment où, une augmentation fragile de 28 % de la fréquentation du 74 est constatée que le terminus du bus dans le centre Bourg est supprimé. Drôle de manière pour la municipalité de montrer son engagement en faveur de l'usage des transports en commun et donc du développement durable.

Pour des raisons encore obscures entre le SYTRAL et la municipalité nous sommes arrivés à cette situation de blocage qui ne satisfait personne et encore moins les usagers du 74.

1) Nous avons interpellé la municipalité, qui n'envisage un rétablissement de cet itinéraire par la Montée du Clos qu'après la réalisation d'aménagements facilitant la circulation.

Mais aucun projet concret n'est actuellement proposé! le réaménagement de la Place de Verdun et des voies attenantes n'est programmé que pour la fin du mandat (20 14)

2) Nous avons interrogé par deux fois Mr Barriol Conseiller Général et vice-président du SYTRAL sans résultat. A-t-il voulu ne pas interférer sur la décision prise par la municipalité

Conscients des désagréments subis par les usagers, nous avons proposé des alternatives temporaires.

  • Soit le remplacement de l'arrêt de la Place de la Paix par un arrêt en haut de la Montée de la Gare et poursuite du circuit par la rue de la Joanna par la D Il.
  • Soit le maintien de l'arrêt place de la Paix et passage rue du Vieux Bourg le développement du transport collectif est pour nous une priorité et les discours sur le développement durable doivent s'accompagner de faits. Nous avons là un cas à résoudre au plus vite car la facilité d'accès aux transports est la condition de leur plus grande fréquentation.

LOGEMENTS SOCIAUX INSUFFISANTS A BRINDAS : L'AMENDE EST QUADRUPLEE !

125 000 € ! C'est le montant de l'amende que notre commune devra payer en 2009. Avec à peine plus de 4% de logements sociaux, Brindas est la commune du département la plus éloignée de l'objectif des 20% i fixés par la loi.

Comment s'en étonner,quand le Maire écrivait dans le Brindas Images de 1996, à l'occasion du vote de la loi SRU/lOV (Solidarité et Renouvellement Urbain/loi d'Orientation pour la Ville) qui contraint les communes à construire des logements locatifs aidés: ". . . je regrette que votre Conseil municipal ait été contraint de s'engager dans une telle procédure. Il est en effet à craindre que des transformations sensibles de notre commune se produisent et modifient ainsi les orientations souhaitées par votre Conseil, à savoir le maintien de son caractère rural et résidentiel" !

Entre les réticences initiales, l'absence de volonté d'agir dans ce domaine et en finalité l'inertie totale face aux obligations de la loi, la patience du préfet s'est épuisée et la sanction la plus lourde est tombée cet été: l'amende est quadruplée à 125 000 € soit une moyenne de 25 €/habitant (par comparaison, la réhabilitation de l'ancienne école rue du Vieux Bourg à coûté 95 000 € à la commune, déduction faite des , subventions !)

Certes, il n'est pas simple de construire des logements sociaux. surtout quand la volonté manque! Mais, plusieurs communes viennent i d'annoncer des programmes importants: Ste Consorce (121ogements ! sociaux en cours), Messimy (40), Grézieu (2). En outre, désormais, la CCVL et la Région aident toute construction à hauteur minimale de : 100 €/m2 ! Il est grand temps que la Municipalité prenne le problème à bras le corps. Le projet de la ZAC des Verchères est, certes, une avancée. Mais il est largement insuffisant pour combler notre déficit en logements  sociaux et faire que notre regrettable contribution à la loi SRU diminue significativement.

Rappelons que nos objectifs ont toujours été une offre de logements sociaux qui répondent à des besoins avérés et indéniables sur notre commune. Les listes d'attente de logements sont conséquentes et même souvent dissuasives.

Joyeuses Fêtes de fin d'année et meilleurs voeux pour 2009


Patrice Cornut, Francine Poinseaux, Rémy Ménétrier; Nicole Robert, Noël Buénerd.

Posté par M-P-M à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 décembre 2008

Bientôt le retour du "74" place de la Paix

progres_2008_12_14Le Progrès du 14-12-2008

Posté par M-P-M à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 septembre 2008

Le projet du centre d'insémination animale fait du foin

Le progrès du 20-9-2008

progres_2008_09_20

Posté par M-P-M à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 septembre 2008

Présentation de l'association

1

2

3

4

5

6

78

9

10

11
12

13

14

15

16


17

18

19

20

21

22

23

24

Posté par M-P-M à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juin 2008

Bulletin municipal Juin 2008

Paru dans Brindas Image de Juin 2008 :

BRINDAS PARTICIPATION ET PROGRES, ENSEMBLE À GAUCHE

LE CONSEIL MUNICIPAL OCTROI DE (TROP) NOMBREUSES DELEGATIONS AU MAIRE ET A SES ADJOINTS.

La loi prévoit que le conseil municipal puisse confier au Maire, 20 délégations qui permettent au premier magistrat (ou à ses adjoints) de prendre les décisions seul, à la place du conseil.

Lors du précédent mandat, M Pecollet avait souhaité 6 délégations. Mme Agarrat, en a sollicité 16. Si certaines (très techniques) ne prêtaient pas à discussion d’autres risquent de priver le conseil de son utilité. Par exemple :

• Mme le Maire, pourra désormais fixer seule la plupart des tarifs communaux (location de la salle des fêtes, inscriptions à la médiathèque,…)

• Mme le Maire, pourra décider seule de passer des marchés jusqu’à concurrence de 90 000 € (le président de la CCVL – collectivité qui est pourtant dotée d’un budget 5 fois supérieur à celui de Brindas -- a une délégation limitée à 30 000€)

• Mme le Maire voulait pouvoir décider seule de réaliser des emprunts à hauteur de 1,5 million d’euros (à Grézieu la Varenne, la délégation du Maire est limité à 150 000 €)

Nos interventions ont permis (avec le soutien de quelques élus de la majorité) de limiter légèrement ce risque préoccupant de transfert de pouvoirs :

• Le plafond pour la réalisation des emprunts a été ramené de 1,5 à 1 millions d’euros

• La délégation permettant au Maire, de préempter

(acheter en priorité) un terrain pour un montant de 500 000 € a été retirée du vote.

• Si Mme le Maire exerce une délégation elle devra en informer le conseil municipal suivant et non pas dans un délais de trois mois.

Le conseil municipal peut être convoqué en 5 jours (voire 2 en cas d’urgence). Il n’y a donc pas de raison, que des décisions importantes (achats de terrains, investissements, emprunts,…) qui engagent la commune pour des années soient prises dans l’urgence, sans débat, par le Maire ou ses adjoints. Nous serons vigilants au fait que le rôle du conseil municipal que vous avez élu soit respecté. Nous ne manquerons pas de vous tenir informé en cas de dérive.

UN RISQUE ACCRU POUR LES COMMERCES DU CENTRE BOURG

Nous nous étions opposés au projet de création d’une zone commerciale de 1000 m² dans la zone des Andrés, qui sans contrôle suffisant risquait de concurrencer les commerces du centre bourg. Le projet de loi du gouvernement, qui veut supprimer toute autorisation administrative pour l’implantation de grande surface alimentaire jusqu’à 1000 m², vient renforcer ce risque que nous avions eu raison d’anticiper.

 

Les élus Brindas Participation et Progrès, ensemble à gauche

Patrice CORNUT, Francine POINSEAUX, Rémy MENETRIER, Nicole ROBERT, Noël BUENERD

Posté par M-P-M à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 mai 2008

Bulletin BPP n°25

bull25_1

bull25_2

Posté par M-P-M à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 avril 2008

L'ouverture a bien eu lieu au Conseil

Le progrès du 3-4-2008

progres_2008_04_03

Posté par M-P-M à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,