29 novembre 2014

Accession sociale à la propriété à la Pillardière enterré par la municipalité alors que la CCVL va subventionner ces opérations

L’accession sociale à la propriété est un dispositif national d’aides qui facilite l’acquisition d'un logement pour les primo-accédants ayant des ressources modestes. Ceci est particulièrement adapté à Brindas, où nombre de jeunes couples sont contraints de quitter notre commune faute de pouvoir trouver un logement à un prix raisonnable. Le développement de l’accession sociale à la propriété, est (avec le logement social, le logement collectif, la résidence senior,…)  une étape du parcours résidentiel qui manque à notre commune.

Un projet d’une vingtaine de logements de ce type était prévu dans le quartier de la Pillardière (ancienne usine Toumétal). En novembre, la nouvelle municipalité a décidé de stopper ce projet dans le cadre de la révision du PLU (cliquez ici) ....erreur d'autant plus regrettable que la CCVL (Communauté de Communes des Vallons du Lyonnais) devrait décider dans le jours qui viennent de subventionner à hauteur de 4000 € chaque logement acquis par le biais de l’accession sociale ! Mais comme la majorité municipale a enterré le projet les jeunes couples devront continuer à quitter la commune… !

Posté par M-P-M à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 novembre 2014

211 jeunes de la CCVL pris en charge par la mission locale(+36% en 3 ans)

La mission locale, accueille les jeunes de 16 à 25 ans, sortis du milieu scolaire, pour les aider à s’orienter, trouver une formation, un emploi. Une permanence a  lieu en Mairie à Brindas, le deuxième jeudi matin du mois (sur rendez-vous)

211 jeunes de notre Communauté de Communes des Vallons du Lyonnais ont été aidés par la mission locale. Ce chiffre est en forte progression (+36% en 3 ans), témoignant de la dégradation du marché de l’emploi et d’un accueil renforcé et décentralisé des conseillers de la mission locale, qui font un travail remarquable dans un contexte de plus en plus difficile.

Depuis de nombreuses années (cliquez ici ou ici), les élus BPP demandent (en vain jusqu’à présent...) que nos collectivités locales aient une politique qui réconcilie l’économique et le social, aidant ainsi indirectement le travail des missions locales . Par exemple :

  • Réfléchir à l’embauche de jeunes en contrat avenir, dont le salaire est pris en charge à 75% par l’état. En 2013, 75 contrats de ce type ont été signés dans les communes voisines (Tassin, Francheville, ,…) par le biais de la mission locale mais aucun sur le territoire de la CCVL. Pourtant avec ces contrats, les jeunes acquièrent une formation et une première expérience professionnelle dans des domaines comme l’entretien des bâtiments, des espaces verts, de l’accueil, …qui font partie des compétences communales.la municipalité de Vaugneray vient de décider de recruter un emploi d'avenir. Pourquoi pas à Brindas ?
  • Instaurer dans les appels d’offres municipaux (pour l’entretien, la voirie,….) des clauses sociales qui permettent de faciliter l’accès à ces marchés aux entreprises de proximité qui font appel à des salariés éloignés de l’emploi, notamment les jeunes sans formation aidés par les missions locales. Là également des exemples existent sur d’autres territoires

Nous réitérerons ces propositions lors du prochain débat budgétaire

Posté par M-P-M à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 novembre 2014

Bref et partiel compte rendu du conseil municipal du 17/11/2014.

  • Présentation du rapport d'activités 2013 de la CCVL par son président, M.Malosse, ainsi que le rapport d'activités 2013 du SIHAVY.

  • Délégations de compétence accordées au Maire par le conseil municipal

Ce type de délégations permet au Maire de prendre une décision engageant la commune sans discussion et vote préalables du Conseil Municipal. Pour les opérations de gestion quotidienne cela ne pose pas de problème. Par contre les élus BPP se sont opposés à deux délégations de compétence majeure : l’autorisation donnée au Maire de contracter (seul) des emprunts à hauteur de 750 000 € et d’exercer (seul) le droit de préemption (d’acquérir prioritairement un terrain qui serait mis en vente). Pour nous, ces deux décisions majeures qui engagent l’avenir de la commune sur des dizaines d’années, ne doivent pas être entre les mains d’une seule et même personne, mais doivent être débattues et validées préalablement par le conseil. Nous nous y étions toujours opposés lors des mandats précédents pour les mêmes raisons. Etrangement, Mme Agarrat et ses colistiers qui avaient voté pour ce type de délégations lorsqu’ils en bénéficiaient le mandat précédent, nous ont rejoint dans le vote contre… (21 pour, 8 contre) (mettre un lien avec le CR du CM du 05/05 sur le blog)

  • Modification du Plan Local d’Urbanisme (PLU)

La majorité municipale a décidé d’engager une modification du PLU qui avait été voté début 2014 lors du précédent mandat. Cette modification est nécessaire pour adapter le PLU aux évolutions récentes de la loi et pour corriger quelques incohérences mineures. La municipalité prend l’initiative de rajouter deux points : une modification du zonage afin de pouvoir créer un skate parc à proximité du bassin de rétention du Pontay et la remise en cause du projet d’aménagement de la Pillardière (ex usine Toumetal) qui prévoyait entre 40/50 logements (50% logements sociaux 50% accession sociale à la propriété). En effet, la nouvelle municipalité envisage de maintenir le nombre prévu de logements (≈ 45)… mais avec seulement 35% de logement sociaux et 0% en accession sociale à la propriété, malgré la forte demande qui existe dans notre commune pour ce type de logements, notamment pour les jeunes couples. Alors qu’il y a tant d’autres dossiers d’urbanisme urgents pour l’intérêt général (parc relais pour le Sytral, résidence séniors, diversification des types de logements…) qui auraient dû être intégrés à cette modification du PLU, la nouvelle municipalité se donne comme priorité la satisfaction d’intérêts particuliers, largement mis en avant lors de la campagne électorale.

Dans ce cadre, les élus BPP (et ceux de la liste de BVEB) ont voté contre l’engagement d’une dépense de 30 000€ pour lancer la procédure de modification du PLU d’autant qu’il serait plus intelligent et plus économique de procéder à une révision globale sur l’ensemble des projets qu’ils ont l’intention de finaliser.(21 pour, 8 contre)

  •  Remplacement de M Aujoulat au SIAHVY et au SAGIRC

M Aujoulat, de la liste majoritaire, n’a plus souhaité représenter la commune dans ces deux syndicats intercommunaux. Les élus BPP ont soutenu la candidature de M Pilaz (liste BVEB) afin d’assurer un minimum de pluralisme dans les syndicats intercommunaux. Mais la majorité municipale a persisté dans sa volonté d’exclure toute représentation de l’opposition municipale en élisant Mme Metras Rigollier et Mme Gerez en remplacement de M Aujoulat

 

  • Questions diverses
  • L’abandon de la rue J G Mourguet continue de faire des vagues. Non seulement il s’agit d’une erreur d’aménagement  mais en outre contrairement à ce que la municipalité avait promis (cf PV du conseil 07/07/2014) les 450 000 € budgétés par la CCVL pour réaliser cette voirie ne seront pas réinvestis sur la commune. En effet, comme nous l’avons fait remarquer, la CCVL devrait répartir cette somme sur les différentes communes et Brindas ne devrait bénéficier que de 70 000 € (soit 16% du budget initial).
  • Nouvelle antenne relais de téléphonie. Suite à notre demande il a été précisé que le refus de la commune d’accorder le permis de construire pour cette nouvelle antenne avait été jugé illégal, la commune se voit donc contrainte d’accorder ce permis et de payer des pénalités.

 

  • Sytral. Plusieurs interventions du public ont souligné que la suppression de la ligne 10 et la réorganisation des horaires (suppression des dessertes le dimanche,…) constituaient un recul préjudiciable à l’utilisation des transports en commun, comme nous l’avions annoncé

15 novembre 2014

Newsletter 31

NEWSLETTER 31R

NEWSLETTER 31V

27 octobre 2014

Dans le Progrès du 24/10/2014

article_Progrès_24_oct_2014

Posté par Nejma G-B à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 octobre 2014

Dans le Progrès du 15/10/2014

article_Le_Progrès_15_oct_2014_CR_CM_du_13_oct_2014

Posté par Nejma G-B à 20:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2014

La nouvelle municipalité abandonne la rue Jean-Guy Mourguet : pourquoi BPP la défend

La nouvelle rue Jean-Guy Mourguet devait, parallèlement à la rue du Vieux Bourg, relier la montée de la Bernade à hauteur du musée Guignol, à la montée du Clos, à hauteur de la médiathèque.

C’était un élément central de la restructuration du centre village dont l'étude et l’adoption datent de plus de 15 ans. Ce projet permettait :

  • de traverser le village dans les deux sens sans redescendre sur la dangereuse Route Neuve comme aujourd’hui, tout particulièrement pour les vélos.

  • de densifier le centre village en offrant un habitat varié, en nous permettant de nous rapprocher de nos obligations en matière de logement social et en préservant les zones vertes de la commune.

  • de renforcer l’attractivité commerciale du centre bourg en offrant de nouvelles surfaces pour des commerces de proximité de petite et moyenne surfaces.

On voit bien, avec l’accroissement des commerces le long de la Route Neuve, que la vocation de lieux de rencontre et d’animation de notre centre village est menacée. La rue Jean-Guy Mourguet constituait une pièce maîtresse de cette revitalisation à l’usage des Brindasiens. La Route Neuve, c’est juste pour les autres.

L’abandon de ce projet dont la réalisation était lancée et le financement programmé démontre la totale absence de vision du devenir de notre village et du centre bourg par la nouvelle équipe ; mais nous ne désespérons pas de la faire revenir en arrière sur un projet aussi stratégique.

Posté par Nejma G-B à 15:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2014

Bref et partiel compte rendu du Conseil Municipal du 13/10/2014.

P4048234-RL

1/ vote d’un budget supplémentaire

  • Des dépenses supplémentaires :
    • Pour l’encadrement des Nouvelles Activités Périscolaires : dépenses nouvelles de 13200€ en prestations de services et de 5900 € en frais de personnel (venant en plus des 20 000€ déjà budgétés)
    • Pour l’équipement d’une salle informatique : 20 000€ (18 postes)
    • Pour l’achat de défibrillateurs : 7 400€
    • Prélèvement additionnel au titre du Fond de Péréquation InterCommunal (FPIC) de 6 100€ (venant en plus de 25 000 € budgétés). Il s’agit d’un transfert de ressources des communes "riches" vers les communes "pauvres"
  • Des recettes supplémentaires :

    • Abandon du projet de la rue JG Mourguet : économie de 50 000 €
    • Effacement ponctuelle de l’amende au titre de l’insuffisance de logements sociaux à Brindas : économie de 68 000€. La commune avec seulement 7% de logements sociaux est toujours soumise à une amende de 68 000€, mais exceptionnellement en 2014 nous pouvons déduire de cette amende les sommes versées par la CCVL pour financer des logements sociaux à Brindas soit 90 000€, ce qui permet d’effacer en 2014 le paiement de la pénalité communale
    L’excédent de recettes  supplémentaires sur les dépenses supplémentaires va doper les disponibilités en investissements qui atteignent près de 2 millions d’euros

Les élus BPP se sont abstenus, car si certaines mesures sont positives (activités scolaires,…) nous nous opposons toujours à l’abandon de la création de la rue JG Mourguet (voir ici) 26 pour 3 abstentions

2/ Avis sur le Plan préfectoral de Prévention des Risques Naturels d’Inondations

Vote favorable unanime

3/ Modification de la composition des commissions municipales

Suite au décès de Monsieur Beffy, à l’élection de M Jean comme nouveau Maire et à celle de M Martin comme nouvel adjoint, la majorité municipale a dû modifier la liste de ses représentants dans les commissions. Vote unanime

4/ Présentation du rapport d’activité du SIPAG (Syndicat Intercommunal des Personnes Agées)

  • Une activité croissante en direction des personnes âgées (4600 sollicitations en 2013 contre 3100 en 2012)
  • Bientôt une permanence à Brindas pour rapprocher le SIPAG de nos concitoyens
  • Des évolutions majeures à venir avec le départ du SIPAG des communes de Francheville et Tassin et la création de métropole et du nouveau département du Rhône (les communes restantes relevant des deux collectivités…) .

Posté par M-P-M à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 octobre 2014

newsletter 30

NEWSLETTER 30 R

NEWSLETTER 30 Vet pour lire le fichier en PDF : 1_NEWSLETTER_30 et 2_NEWSLETTER_30

Posté par M-P-M à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 octobre 2014

Contre la tarification en fonction du quotient familial à Brindas, mais pour à la CCVL !

Les élus de la majorité municipale (Brindas juste pour vous) et ceux de la liste Bien Vivre Ensemble à Brindas, font preuve de la même incohérence et de la même opposition à la mise en place du quotient familial pour les tarifs municipaux. Jugez-en :

  • Le 07 juillet 2014, lors du conseil municipal nous avions proposé d’appliquer la tarification en fonction du quotient familial pour les services municipaux, notamment le restaurant scolaire. Proposition rejetée par les deux autres groupes du conseil cliquez ici
  • Le 10 juillet 2014 (3 jours plus tard !), les 5 représentants de ces deux listes à la Communauté de Communes des Vallons du Lyonnais votent POUR la fixation des tarifs en fonction du quotient familial... pour le centre de loisirs intercommunal  cliquez ici

Contre à Brindas et pour à la CCVL  3 jours plus tard....!

L'explication réside dans le fait que la Caisse d'Allocation Familiale refuserait de subventionner notre centre de loisirs intercommunal qui accueille des petits Brindasiens, si la tarification en fonction du quotient familial n'était pas appliquée.

Pour nous ce n'est pas une question d'opportunisme. La tarification en fonction du quotient familial est une question de justice sociale et d'efficacité de la dépense publique cliquez ici . Elle existe pour les centres de loisirs, les crèches, la restauration au collège, au lycée  qui accueillent les jeunes Brindasiens... elle devrait exister aussi pour le restauration en primaire.

Posté par M-P-M à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :