13 février 2016

Compte rendu partiel du conseil municipal du 08 février 2016

Approbation du compte administratif 2015. Vote unanime.

Il s’agit d’un vote formel, attestant la conformité comptable des comptes 2015 de la commune. Nous avons souligné, à ce jour, l’importance des disponibilités financières de la commune (2,8 millions d’euros). Ces disponibilités résultent des emprunts inutilisés souscrits lors du précédent mandat (cliquez ici) et du retard pris dans les investissements 2015 par la municipalité actuelle (290 k€ investis en 2015 pour un budget à 1 300 k€ hors acquisitions foncières) Cet argent qui dort coûte cher à la commune en frais financiers (103 k€/an) mais permettra d’effectuer les investissements futurs.

Vote du budget 2016. Abstention des élus BPP et des élus BVEB.

M Dussurgey, adjoint aux finances a présenté le budget 2016. Il prévoit :

  • Des dépenses de fonctionnement de 3 396 k€, en hausse de 204 k€ (+6%) :
    • Dépenses de personnel 2 010 k€ (+3%)
    • Amende SRU pour insuffisance de logements sociaux 62 k€ (+90%)
    • Transfert vers les communes à faibles ressources 50 k€ (+12%)
    • Alimentation pour le restaurant scolaire 110 k€ (+27%)
  • Des recettes de fonctionnement de 3 780 k€ en baisse de 249 k€ (-6%) :
    • Droits de mutation pour 150 k€ (-56%)
    • Dotation de fonctionnement de l’Etat pour 505 k€ (-5%)
    • Produit des impôts locaux 2 746 k€ (+0.9%)
  • Des dépenses d’investissements de 1 022 k€ :
    • Acquisitions foncières pour 1 054 k€
    • Début de la rénovation de l’ancienne cure pour 190 k€ (budget 2016/17 de 750 k€)
    • Skate Park 192 k€
    • Bassins de rétention des Garennes et des Andrés pour 100 k€ (budget global 2016/17 de 360 k€)
    • Etude de faisabilité de la rénovation de la salle des fêtes (50 k€)
    • Etude de faisabilité du groupe scolaire (35 k€)
    • Travaux d’accessibilité 58 k€ (budget global 2016/2018 de 175 k€)
  • Des recettes d’investissements de 334 k€

 Les remarques des élus BPP :

  • Le budget 2015 comprend des mesures que nous partageons et que nous demandions depuis longtemps, c’est une bonne chose pour la commune et nous serons vigilants pour que ces bonnes intentions se concrétisent :
    • le lancement de l’étude de faisabilité du groupe scolaire (cliquez ici),
    • les acquisitions foncières (cliquez ici),
    • le programme de travaux en matière d’accessibilité (cliquez ici )
    • l’augmentation de la subvention au CCAS (cliquez ici ).
    • Une aide directe aux bailleurs sociaux pour réaliser des logements aidés sur la commune plutôt que de payer une amende utilisée ensuite hors du territoire (cliquez ici )
  • Mais le budget 2015 n’a pas été élaboré avec sérieux, quelques exemples :
    • Il prévoit une hausse des recettes fiscales de 0.6%, alors que l’Etat impose une hausse minimale de 1% et que ces recettes progressent naturellement (sans augmentation des impôts) à Brindas de 3.5% par an du fait des nouvelles constructions !
    • Il prévoit un produit des droits de mutations limité à 150 k€ alors qu’il a été en moyenne ces dix dernières années de 235 k€
    • Les tableaux annoncent une baisse de la dotation générale de fonctionnement de 27 k€ mais de 36 € sur la délibération rédigée ? quel document croire ?
  • Le budget contient également des choix que nous récusons, notamment la rénovation de la cure pour 750 k€ (dont 190 k€ en 2016) (cliquez ici ). Dans un contexte économique difficile, pour nous d’autres projets sont prioritaires : salle de sports, groupe scolaire, rénovation de la salle des fêtes,…

 Vote des subventions et des taux d’imposition. Vote unanime.

  • Les taux d’imposition ont été maintenus
  • Les subventions aux associations s’élèvent à 105 k€ en hausse de 4% sur 2015

 Travaux pour réaliser l’aire de glisse (Skate Park et Pump track). Vote unanime.

Le marché a été passé pour 152 k€ HT. Nous avons de nouveau regretté que notre proposition d’instaurer des clauses sociales et environnementales dans les critères d’appels d’offre de la commune ne soit pas prise en compte. De telles clauses permettent de favoriser les entreprises respectueuses de l’environnement et faisant appel à des salariés en formation, réinsertion,… (cliquez ici  et ici).

 Adoption d’un agenda d’accessibilité programmé. Vote unanime.

Des travaux sont programmés (2016/2018) sur 9 bâtiments municipaux accueillant du public pour un montant estimatif de 153 k€ HT.

Vote d’une motion d’opposition à la fermeture de l’hôpital Antoine Charial de Francheville. Vote unanime

 

Posté par M-P-M à 20:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 mars 2014

Nos réponses au questionnaire de la SCL

La sauvegarde des Coteaux du Lyonnais nous a sollicité au travers d'un questionnaire adressé à tous les candidats. Voici les réponses que nous leur avons transmis  (les photos ont été ajoutées par nous pour le blog):

1/ Allez vous créer une nouvelle voie de circulation pour les voitures dans le centre de BRINDAS ?

 En dehors de la rue Jean Guy Mourguet et des voiries prévues dans la ZAC des Verchères, nous ne prévoyons pas de création de voies nouvelles en centre bourg

 2/ Comment pensez vous et d’ici quelle échéance (avant 2020), réduire significativement, 30 à 50%, l’énergie consommée par l’éclairage  de la commune la nuit ?

P1090060L’éclairage de la voirie dépend très largement du SYDER, les futurs délégués de Brindas au SYDER seront vigilants pour saisir toutes les opportunités de réduction de la consommation électrique.

Pour ce qui relève de la responsabilité de la commune (bâtiments communaux,…) un plan global d’efficacité énergétique sera mis en place (dans le cadre de l’agenda 21 local). Des indicateurs de consommation (KWh,…) seront suivis afin d’engager un processus de réduction effective des consommations.

Des dispositifs appropriés seront étudiés et progressivement mis en place pour concilier réduction de l’éclairage nocturne et sécurité/visibilité (détecteurs de luminosité, de mouvements, allumage un sur deux,…)

3/ Comment pensez vous et d’ici quelle échéance (avant 2020), supprimer totalement l’usage des pesticides et autres intrants, pour l’entretien des parcs et rues de la communes ?

La réduction de l’utilisation des phytosanitaires se fera progressivement, dans le cadre de l’agenda 21 de la commune. Des zones de test seront déterminées. Une évaluation sera faite. Là également le suivi d’indicateurs permettra d’évaluer le processus. La réduction de l’utilisation des phytosanitaires ne pourra pas se faire dans la durée sans que cet objectif soit partagé par les Brindasiens et par le personnel municipal. Une des premières tâches de la municipalité sera de convaincre les uns et les autres. Les jardins familiaux que nous entendons proposer pourraient également être des lieux de référence en matière de réduction des intrants (si les participants aux jardins le décident).

4/ Comment pensez vous entraîner les enfants à participer au nettoyage de printemps de la commune en 2015 et années suivantes ?

nettoyage de printempsDe façon générale nous voulons encourager l’engagement citoyen et le civisme par exemple en organisant une journée citoyenne, un repas des bénévoles, la remise de médaille de la ville ou de médailles jeunesse & sports,…Pour ce qui relève des enfants scolarisés, les modalités de leur participation seront à discuter avec l’ensemble de la communauté éducative (enseignants, parents,…). Le conseil municipal de jeunes que nous voulons mettre en place, pourrait être également un lieu privilégié pour intervenir sur ces enjeux (si les jeunes conseillers le décident)

5/ Comment pensez vous inciter d’avantage les parents d’élèves à faire pratiquer le Pédibus par les enfants ?

 Même réponse sur l’engagement citoyen que précédemment. En outre nous voulons engager un plan global afin de faciliter les déplacements en mode doux dans la commune par le biais d’aménagements appropriés, ce qui favorisera l’accès piéton aux écoles.

6/ Comment pensez vous inciter d’avantage les Brindasiens à pratiquer le covoiturage ?

Nous regrettons que la majorité municipale ait fait le choix de laisser Brindas en dehors du dispositif mis en place par le département et que les autres communes de la CCVL ont rejoint. Le covoiturage sera encouragé : identification de parkings de rassemblement, information, utilisation du site internet communal,;…et bien évidemment nous rejoindrons le dispositif départemental et celui de la CCVL

7/  Pensez vous remplacer une partie du béton ou bitume par des espaces verts sur la place de Verdun ?

P1090062Le représentant BPP avait choisi un autre architecte que celui finalement retenu par la majorité municipale. Sans refaire la place ce qui serait déraisonnable nous renforcerons la signalétique au sol pour la circulation automobile, améliorerons l’accessibilité pour les piétons, renforcerons la végétalisation, organiserons des initiatives pour que les Brindasiens se réapproprient l’usage de la place. Ces aménagements seront définis précisément après concertation, étude de leur faisabilité et de leur coût.

 

DSC01142-RL8/ Les aménagements pour les personnes à mobilité réduite de la place de Verdun ne sont pas conformes et une personne seule ne peut pas les utiliser ? Pensez vous  les refaire et dans quels délais ?

Cf question 7. La question de l’accessibilité est au cœur de nos préoccupations comme en témoigne notre participation aux commissions ad hoc et notre initiative du 22 février sur ce thème au centre bourg de Brindas

9/ Pensez vous renouveler le prochain bail de l’antenne relais du parc de sports et envisagez vous une  action, et dans quel délai, contre le propriétaire du terrain et opérateur qui possède l’antenne relais à moins de 100m de la maternelle ?

NP1100098ous regrettons que Mme le Maire ait prise seule la décision (par arrêté sans en informer le conseil municipal ) de renouveler en 2012 le bail pour l’antenne relais située en face de l’aire d’accueil des gens du voyage et nous sommes intervenus sur ce point (cf conseil municipal du 13/03/2013).

Concernant l’antenne relais du parc des sports dont le bail d’occupation vient à échéance en 2017, nous profiterons de l’échéance du bail pour négocier avec l’opérateur un encadrement de son activité (puissance,…). Il nous semble en effet préférable d’encadrer, de contrôler ces installations. Lorsqu’une antenne est implantée sur un terrain communal, la municipalité peut influer sur l’opérateur, ce qui n’est pas le cas lorsqu’il s’agit d’un terrain privé

Concernant l’antenne relais situé de l’autre côté de la départementale à proximité des écoles elle est implantée sur un terrain privé.. La municipalité saisira les opportunités en lien avec les évolutions réglementaires pour obtenir un éloignement de l’antenne.

10/ Pensez vous aménager des couloirs pour les cyclistes à contre sens dans la rue du Vieux  Bourg, pour encourager les personnes à aller au village en vélo ?

Dès la mise en sens unique de la rue du Vieux bourg, nous avions rappelé que le contresens réservé aux vélos dans une zone 30 était  de droit sauf arrêté contraire du maire. La municipalité ne s’est pas engagée dans cette perspective. Rétablir cette opportunité du contresens réservé aux vélos fait partie de nos propositions. Les modalités techniques seront étudiées en fonction des contraintes légales, techniques et financières.

24 février 2014

Tester l'accessibilité

DSC01151-RL

C'est ce que les candidats BPP ont proposé aux brindasiens samedi matin dans le centre bourg

Compte-rendu en image et avec les observations notées par les participants

"La traversée depuis l'école primaire vers la poste est très difficile car les bordures sont très hautes"

DSC01146-RL

"Depuis la poste, pour aller vers la galerie de la pharmacie, passage obligatoire par la voirie et sans passage piétons"

 

"A partir de la place handicapé devant la poste, impossible de passer la petite marche pour monter seule en fauteuil vers la poste"

"il faut être en fauteuil ou sortir avec des personnes handicapées pour se rendre compte de toutes les difficultés rencontrées, A Brindas, personne n'a pensé à ces problèmes"

 

DSC01169-RL

 "Grosse galère avec les marches devant l'église et passages complexes et compliqués devant la pharmacie de la place de Verdun. Beau mais peu fonctionnel"

 "Marches vers la médiathèque inaccessibles aux poussettes et fauteuils"

"Place handicapée avec poteau et arbres empêchant de sortir poussette ou fauteuil"

 

DSC01148-RL

"trottoir rue du vieux bourg pour rejoindre la poste impraticable avec déambulateur"

"accessibilité aux commerces difficile, lourdeur des portes qu'une personne en fauteuil ne peut ouvrir ou fermer"

"trottoir devant le fleuriste en devers coté route, impossible en fauteuil roulant, dur en poussette"

 

DSC01190-RL

 

 

"passage des chicanes vers la pharmacie des muriers pas assez large pour fauteuil ou poussette"

 "Brindas est loin d'être pratiquable, les places réservées ne sont pas respectées"

DSC01142-RL

 

 

 

 

 

 

 

 "du boucher au jardin de l'ancienne cure, il faut passer sur la route"

 

DSC01198-RL

"le gravier à l'entrée du jardin de l'ancienne cure empêche d'entrer en fauteuil, c'est difficile avec une poussette"

 "place de verdun difficile en poussette"

"Place de verdun : manque de lisibilité et de visibilité. Plan inclinés/marches de tailles différentes"

"Place de la paix : problème des entrées et des sorties. Pourquoi un seul accès ? Dangerosité au moment des sorties d'école"

DSC01265-RL

 

 

"On prend conscience des difficultés rencontrées par les personnes à mobilité réduite et de la nécessité de penser les aménagements dans le détail en ayant cette question à l'esprît"

21 février 2014

dans le progrès du 21/02

progres 21 02 2014

Posté par M-P-M à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 février : Réunion publique thématique sur la vie quotidienne et le soutien aux associations

Une petite salle des fêtes bien remplie, hier soir, pour échanger sur les solutions aux problèmes rencontrés dans la vie quotidienne à Brindas. Nous reviendrons en détail dans d'autres articles sur le constat et les propositions débattus lors de cette soirée.

compo 18 2

 

Posté par M-P-M à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 novembre 2013

Lien social et famille

LE CONSTAT

  • 207 Brindasiens demandeurs d’emploi à fin juin 2013.

                o Catégories A/B/C de pôle emploi
                o Une croissance de 40% sur 2009 (139 demandeurs d’emplois)
                o Près d’un foyer sur 10 potentiellement concerné

  • 51 allocataires de la CMU-C  en 2012

                o Pour bénéficier de la CMU-C il faut des revenus annuels inférieurs à 8000€ (12 000€ pour un couple)

  • 38 allocataires du RSA dont 20 pour la RSA socle (ex RMI) en 2012
  • 103 allocataires « pauvres »  ayant un revenu inférieur à 1000 € en 2012

                 o 86 en 2010

  • 20% des Brindasiens ont un revenu fiscal déclaré inférieur à 3400€/mois pour un couple avec deux enfants (10% inférieur à 2600€)
  • Les ménages locataires (20% de la population) ont un revenu annuel inférieur de 45% à celui des propriétaires
  • Sur la CCVL les demandes d’admission en crèche sont satisfaites à 36% en 2012 (58% en 2009) le taux est encore plus faible pour Brindas.

 

PARMI LES PROPOSITIONS BRINDAS PARTICIPATION & PROGRES FAITES LORS DES PRECEDENTS MANDATS MAIS NON RETENUES PAR LA MAJORITE MUNICIPALE

  • Mettre en place la tarification du restaurant scolaire et de la garderie en fonction du quotient familial, afin de plus aider les familles qui en ont le plus besoin (cela existe dans de nombreuses communes, dans les collèges et lycées)
  • Mettre en place par l’intermédiaire du CCAS un ticket loisir associatif, accordé sur conditions de ressources, afin de faciliter l’adhésion des Brindasiens aux associations culturelles et sportives (public visé : les jeunes et les personnes âgées)
  • Instaurer dans les commandes publiques (par ex : travaux de voirie, entretien, achats de fournitures,…. ) une clause d’insertion sociale afin de favoriser le choix d’entreprises faisant appel à des salariés en insertion
  • Créer des jardins familiaux (par ex gérés par une association) et inciter aux jardins partagés (par ex : mise à disposition par un particulier à un tiers d’un bout de terrain en contrepartie du partage de la récolte)
  • En cas de hausse des impôts, privilégier la hausse de la taxe foncière plutôt que celle de la taxe d’habitation. C’est sans effet pour 80% des Brindasiens qui sont à la fois propriétaire et occupant de leur logement. Par contre cela permet de limiter la hausse pour les Brindasiens locataires (ceux ayant des revenus plus faibles) et majore l’impact pour les Brindasiens qui louent un appartement qu’ils n’occupent pas.
  • Développer la construction de logements sociaux (à 80% habités par des Brindasiens ou des parents de Brindasiens :  jeunes décohabitant du domicile familial, personnes âgées quittant leur maison, rapprochement familial,…)
  • Créer des espaces de rencontre  dans la commune (mini parc,…)
  • Travailler avec la CCVL pour mettre en place des structures d’accueils de jeunes enfants (micro-crèches, extension de la crèche actuelle,…)
  • Faire effectivement fonctionner la commission accessibilité pour repérer et résorber les difficultés d'accès liées aux différents handicaps

 

PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL

Elles sont en cours de définition. Vous êtes intéressée- par notre démarche. Participez à la prochaine réunion ou bien postez un commentaire.

 

 

08 juillet 2013

Pauvre place de Verdun !

Billet de Nicole Robert, conseillère municipale

Ce premier vendredi de juillet, je vais à pied faire mon marché place de la Paix.

En passant, je jette un œil sur la place de Verdun, toute neuve, qui attend son inauguration. Elle est lumineuse et le Petit Casino y a installé son étal de légumes, bien solitaire mais qui met une touche sympathique.

Par cette belle journée ensoleillée, j’imagine la place si le marché s’y était réinstallé. Tous les stands encadrant et rehaussant sa blancheur d’une multitude de couleurs, le brouhaha des chalands déambulant entre les marchands  ou bavardant avec une connaissance de rencontre, les forains qui s’interpellent, les enfants qui la traversent en courant… La vie, quoi !

Au lieu de ça, Mme le Maire a décidé de laisser le marché dans son coin du parking de la place de la Paix et il continuera à gêner l’accès à l’école tous les vendredis matins. « Cela a été fait en concertation avec les forains qui trouvent l’agencement plus convivial » nous précise-t-elle, répondant à notre interrogation en Conseil municipal du 4 juillet.

Soit. Mais pour la réfection de la place de Verdun, les forains ont également été consultés par le cabinet Big-Bang , l’investissement dans de larges trottoirs a été fait en particulier pour le marché.

Tout ça… pour rien ! Mme le Maire, contre toute logique, laisse la place de Verdun déjà tant décriée, à sa solitude minérale et à ses voitures… Quelle tristesse !

Ah ! Quand même une bonne nouvelle ! A force de répéter, encore hier soir, qu’avec toutes ses marches la place est dangereuse, des bandes contrastées vont être posées sur des nez de marche. Mais apparemment pas sur toutes les marches. « Il faut qu’on s’habitue à la nouvelle configuration de la place » insiste encore Mme Agarrat. Allez-donc dire ça aux personnes malvoyantes !

On se demande pour qui, à Brindas, ont été faites les lois sur l’accessibilité pour tous ?

Posté par Nejma G-B à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,