17 mai 2014

Place de verdun.....

Les conseillers municipaux BPP remercient le correspondant du Progrès de les tenir informés des décisions de la municipalité puisque la commission travaux, pourtant pertinente à réfléchir au sujet, n'a jamais été réunie - comme aucune autre d'ailleurs !!!

progrès 14052014 réaménagement place de verdun

Posté par M-P-M à 11:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mars 2014

Nos réponses au questionnaire de la SCL

La sauvegarde des Coteaux du Lyonnais nous a sollicité au travers d'un questionnaire adressé à tous les candidats. Voici les réponses que nous leur avons transmis  (les photos ont été ajoutées par nous pour le blog):

1/ Allez vous créer une nouvelle voie de circulation pour les voitures dans le centre de BRINDAS ?

 En dehors de la rue Jean Guy Mourguet et des voiries prévues dans la ZAC des Verchères, nous ne prévoyons pas de création de voies nouvelles en centre bourg

 2/ Comment pensez vous et d’ici quelle échéance (avant 2020), réduire significativement, 30 à 50%, l’énergie consommée par l’éclairage  de la commune la nuit ?

P1090060L’éclairage de la voirie dépend très largement du SYDER, les futurs délégués de Brindas au SYDER seront vigilants pour saisir toutes les opportunités de réduction de la consommation électrique.

Pour ce qui relève de la responsabilité de la commune (bâtiments communaux,…) un plan global d’efficacité énergétique sera mis en place (dans le cadre de l’agenda 21 local). Des indicateurs de consommation (KWh,…) seront suivis afin d’engager un processus de réduction effective des consommations.

Des dispositifs appropriés seront étudiés et progressivement mis en place pour concilier réduction de l’éclairage nocturne et sécurité/visibilité (détecteurs de luminosité, de mouvements, allumage un sur deux,…)

3/ Comment pensez vous et d’ici quelle échéance (avant 2020), supprimer totalement l’usage des pesticides et autres intrants, pour l’entretien des parcs et rues de la communes ?

La réduction de l’utilisation des phytosanitaires se fera progressivement, dans le cadre de l’agenda 21 de la commune. Des zones de test seront déterminées. Une évaluation sera faite. Là également le suivi d’indicateurs permettra d’évaluer le processus. La réduction de l’utilisation des phytosanitaires ne pourra pas se faire dans la durée sans que cet objectif soit partagé par les Brindasiens et par le personnel municipal. Une des premières tâches de la municipalité sera de convaincre les uns et les autres. Les jardins familiaux que nous entendons proposer pourraient également être des lieux de référence en matière de réduction des intrants (si les participants aux jardins le décident).

4/ Comment pensez vous entraîner les enfants à participer au nettoyage de printemps de la commune en 2015 et années suivantes ?

nettoyage de printempsDe façon générale nous voulons encourager l’engagement citoyen et le civisme par exemple en organisant une journée citoyenne, un repas des bénévoles, la remise de médaille de la ville ou de médailles jeunesse & sports,…Pour ce qui relève des enfants scolarisés, les modalités de leur participation seront à discuter avec l’ensemble de la communauté éducative (enseignants, parents,…). Le conseil municipal de jeunes que nous voulons mettre en place, pourrait être également un lieu privilégié pour intervenir sur ces enjeux (si les jeunes conseillers le décident)

5/ Comment pensez vous inciter d’avantage les parents d’élèves à faire pratiquer le Pédibus par les enfants ?

 Même réponse sur l’engagement citoyen que précédemment. En outre nous voulons engager un plan global afin de faciliter les déplacements en mode doux dans la commune par le biais d’aménagements appropriés, ce qui favorisera l’accès piéton aux écoles.

6/ Comment pensez vous inciter d’avantage les Brindasiens à pratiquer le covoiturage ?

Nous regrettons que la majorité municipale ait fait le choix de laisser Brindas en dehors du dispositif mis en place par le département et que les autres communes de la CCVL ont rejoint. Le covoiturage sera encouragé : identification de parkings de rassemblement, information, utilisation du site internet communal,;…et bien évidemment nous rejoindrons le dispositif départemental et celui de la CCVL

7/  Pensez vous remplacer une partie du béton ou bitume par des espaces verts sur la place de Verdun ?

P1090062Le représentant BPP avait choisi un autre architecte que celui finalement retenu par la majorité municipale. Sans refaire la place ce qui serait déraisonnable nous renforcerons la signalétique au sol pour la circulation automobile, améliorerons l’accessibilité pour les piétons, renforcerons la végétalisation, organiserons des initiatives pour que les Brindasiens se réapproprient l’usage de la place. Ces aménagements seront définis précisément après concertation, étude de leur faisabilité et de leur coût.

 

DSC01142-RL8/ Les aménagements pour les personnes à mobilité réduite de la place de Verdun ne sont pas conformes et une personne seule ne peut pas les utiliser ? Pensez vous  les refaire et dans quels délais ?

Cf question 7. La question de l’accessibilité est au cœur de nos préoccupations comme en témoigne notre participation aux commissions ad hoc et notre initiative du 22 février sur ce thème au centre bourg de Brindas

9/ Pensez vous renouveler le prochain bail de l’antenne relais du parc de sports et envisagez vous une  action, et dans quel délai, contre le propriétaire du terrain et opérateur qui possède l’antenne relais à moins de 100m de la maternelle ?

NP1100098ous regrettons que Mme le Maire ait prise seule la décision (par arrêté sans en informer le conseil municipal ) de renouveler en 2012 le bail pour l’antenne relais située en face de l’aire d’accueil des gens du voyage et nous sommes intervenus sur ce point (cf conseil municipal du 13/03/2013).

Concernant l’antenne relais du parc des sports dont le bail d’occupation vient à échéance en 2017, nous profiterons de l’échéance du bail pour négocier avec l’opérateur un encadrement de son activité (puissance,…). Il nous semble en effet préférable d’encadrer, de contrôler ces installations. Lorsqu’une antenne est implantée sur un terrain communal, la municipalité peut influer sur l’opérateur, ce qui n’est pas le cas lorsqu’il s’agit d’un terrain privé

Concernant l’antenne relais situé de l’autre côté de la départementale à proximité des écoles elle est implantée sur un terrain privé.. La municipalité saisira les opportunités en lien avec les évolutions réglementaires pour obtenir un éloignement de l’antenne.

10/ Pensez vous aménager des couloirs pour les cyclistes à contre sens dans la rue du Vieux  Bourg, pour encourager les personnes à aller au village en vélo ?

Dès la mise en sens unique de la rue du Vieux bourg, nous avions rappelé que le contresens réservé aux vélos dans une zone 30 était  de droit sauf arrêté contraire du maire. La municipalité ne s’est pas engagée dans cette perspective. Rétablir cette opportunité du contresens réservé aux vélos fait partie de nos propositions. Les modalités techniques seront étudiées en fonction des contraintes légales, techniques et financières.

06 mars 2014

La liste, le programme

tract distribué dans toutes les boites aux lettres brindasiennes pendant le week-end dernier

tract 3 1

Très grandec

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur la page centrale pour voir en détail

tract 3 23

 

tract 3 4

26 février 2014

Des enfants sages sur des images

enfants place verdun

On a vu dans une récente publication de la municipalité sortante, cette charmante photo d'enfants "patouillant" dans l'eau place de verdun.

Pourtant, on a porté à notre connaissance un incident d'une toute autre teneur :

Au début de l'été, quelques jeunes étaient installés sur les murets vers la mairie. Une personne de la mairie sort et leur demande de ne pas rester là. En râlant, les adolescents exécutent cette demande.

Quelques jours plus tard, n’ayant pas compris que c’était une interdiction qui leur avait été faite de s’asseoir sur le muret de la place,ils s’y réinstallent un samedi, jour de mariage.

Cette fois c’est Mme le maire qui vient exiger d’eux qu’ils quittent les lieux, les menaçant d’appeler la police pour contrôler le contenu de leur bouteille d’Orangina.

Conclusion : Les jeunes ne sont pas les bienvenus sur cette place, et deviennent  même suspects.

Commentaires que cela peut susciter :

Quel message ont reçu ces jeunes de la part d’adultes en situation de responsabilité ?

Pourquoi ne pas les inviter au dialogue ?

Pourquoi ne pas leur demander ce qu’ils pensent de la nouvelle place ?

Pourquoi ne pas leur proposer de rentrer dans la mairie un jour pour visiter ?

Pourquoi ne pas leur dire que leur présence est apprécié puisque cela démontre qu’ils se sentent bien sur cette place ?

Pourquoi même ne pas leur dire qu’ils sont a une place stratégique pour aider une personne âgée sortant d’un commerce avec des courses lourdes ?

Ces jeunes précisement, actifs dans la vie de notre commune, ont une conscience politique déjà développée, ils ont un discours antiraciste qui fait du bien à entendre.

Ils sont engagés contre les discriminations de tous ordres.

Ils ont déjà démontré leur volonté citoyenne et sont membres actifs de conseils d’administration d’associations Brindasiennes.

Comment ces jeunes qui ont étés exclus physiquement, alors qu’ils sont pourtant de futurs adultes et donc futurs décideurs, vont-ils pouvoir continuer à participer à  la vie démocratique du village ?

Il est indispensable qu’ils soient encouragés à poursuivre leur participation.

Il est indispensable que de vrais outils leurs soient donnés pour faire entendre leurs voix

 

Posté par M-P-M à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 février 2014

dans le progrès du 21/02

progres 21 02 2014

Posté par M-P-M à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 octobre 2013

newsletter 20

NEWSLETTER 20R

NEWSLETTER 20Vpour lire la version PDF :

NEWSLETTER_20_R

NEWSLETTER_20_V

18 octobre 2013

Bleu, blanc, rouge…

guignol-paris

Salut Guignol ! Pardonne-moi de m’évader de ce qui se passe certains lundis, en soirée, à la Fête, en bas de chez toi, acque* les Municipaux et la Première d’la Classe. Oui, oui, esseptionnellement , j’te présenterai pas un nouveau Conte du Lundi* comme qu’il aurait dit l’Alphonse*.

Actualité oblige, à ce que j’entends bajafler*, y’a encore du neuf à Verdun*, pas bien loin de ton palais. Une rumeur se répand ras le béton faute de pâquerettes. Te sais pas* ? Des places de stationnement auraient changé de nippe*une belle nuit d’automne sans lune…Elles auraient troqué leur tenue de zone bleue pour se relinguer*en blanc…J’dois te faire confidence Guignol, si mon attention n’avait pas été attirée par un gone, j’y aurais vu que du bleu…pas comme la Première d’la Classe qu’a vu rouge, nom d’un rat ! Pi, l’urbain*, paraît que les bras lui sont tombés des cuisses* quand il a découvert combien son terrain de chasse et de cueillette se trouvait amputé…

Pense donc Guignol, après les agacins* dans le béton blanc encore tout acuti*, on s’en prend maintenant à la déco bleue de l’enrobé noir des quartiers Nord de Verdun ! Pas vraiment de quoi voir la vie en rose. Qui que c’est donc qu’a atigé* en passant une nuit blanche avec le pinceau à la main ? Tout ça pour ajouter sur le bleu de la zone, du blanc alors que y’a un nombre de gones et de fenottes qui trouvent qu’y’en a déjà beaucoup et que même les marchands de lunettes noires, ça leur tire les yeux* le blanc béton quand le soleil luiserne*.

Pour surveiller tous ces tags bleus qui fleurissent à même le sol dans not’ paisible village, faudra ben que la Première, si elle cherche pas à être dans les bonnes* de la Cour des Comptes, elle voye à créer un poste d’aubergine* mais, attention faudra pas qu’elle aille peiner* le vendredi pace que sinon, acque le marché de La Paix*, y’ en a ben des charipes* qu’essaieraient de l’acheter…

On peut s’attendre à des criailleries* quand les Municipaux i vont causer pécuniaux* pour le buget : où qu’on va prendre les escalins* pour décochonner* les marques bleues devenues blanches ? Dans la caisse des imprévus ou dans la cachemaille* des amendes de police ?

Revenons à Verdun qui, malgré les apparences, nous en fait voir de toutes les couleurs. Qu’est-ce t’en penses Guignol ? Je verrais ben un peu de rouge sur le béton pour égayer. La Première, elle pourrait ben causer avec le chef de chœur* des pompiers comme qu’i disent les musiciens d’Interval pour remercier le chef de corps de sa présence à un pestacle : ça c’est bien un lapsus de musicien de vouloir faire chanter tout le monde. Même si les pompiers i z’aiment bien les bals du 14 juillet , on peut tout de même pas leur demander d’aller au feu en chantant…

La Première donc, avec l’accord parfait du chef de chœur, non ! du chef de corps des pompiers, elle pourrait planter sur la place quèques bornes à incendie d’un canant* rouge sapeur…

Bleu, blanc, rouge à Verdun, pourquoi pas Guignol, pourquoi pas…

 

                                                                                                               Le Babiant octobre 2013

 

 

La Fête : la petite salle des fêtes           acque : avec           l’Alphonse : Alphonse Daudet,auteur des Contes du Lundi

bajafler : raconter           Verdun : place de…           Nippe : tenue           relinguer : se vêtir

urbain : policier municipal          bras tombés des cuisses : être sidéré            Agacins : les pieds

acuti : mou                       atiger : exagérer          Tirer les yeux : éblouir            luiserner : luire 

être dans les bonnes : se faire bien voir          Aubergine : contractuelle           peiner : travailler

La Paix : place de          Charipe : sacripant            criaillerie : dispute           pécuniaux, escalins : les sous

Décochonner : remettre en état           cachemaille : tirelire          Chef de chœur : chef de corps en réalité          

canant : beau

 

 

Posté par M-P-M à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 juillet 2013

Pauvre place de Verdun !

Billet de Nicole Robert, conseillère municipale

Ce premier vendredi de juillet, je vais à pied faire mon marché place de la Paix.

En passant, je jette un œil sur la place de Verdun, toute neuve, qui attend son inauguration. Elle est lumineuse et le Petit Casino y a installé son étal de légumes, bien solitaire mais qui met une touche sympathique.

Par cette belle journée ensoleillée, j’imagine la place si le marché s’y était réinstallé. Tous les stands encadrant et rehaussant sa blancheur d’une multitude de couleurs, le brouhaha des chalands déambulant entre les marchands  ou bavardant avec une connaissance de rencontre, les forains qui s’interpellent, les enfants qui la traversent en courant… La vie, quoi !

Au lieu de ça, Mme le Maire a décidé de laisser le marché dans son coin du parking de la place de la Paix et il continuera à gêner l’accès à l’école tous les vendredis matins. « Cela a été fait en concertation avec les forains qui trouvent l’agencement plus convivial » nous précise-t-elle, répondant à notre interrogation en Conseil municipal du 4 juillet.

Soit. Mais pour la réfection de la place de Verdun, les forains ont également été consultés par le cabinet Big-Bang , l’investissement dans de larges trottoirs a été fait en particulier pour le marché.

Tout ça… pour rien ! Mme le Maire, contre toute logique, laisse la place de Verdun déjà tant décriée, à sa solitude minérale et à ses voitures… Quelle tristesse !

Ah ! Quand même une bonne nouvelle ! A force de répéter, encore hier soir, qu’avec toutes ses marches la place est dangereuse, des bandes contrastées vont être posées sur des nez de marche. Mais apparemment pas sur toutes les marches. « Il faut qu’on s’habitue à la nouvelle configuration de la place » insiste encore Mme Agarrat. Allez-donc dire ça aux personnes malvoyantes !

On se demande pour qui, à Brindas, ont été faites les lois sur l’accessibilité pour tous ?

Posté par Nejma G-B à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,