03 août 2011

Brindas une commune globalement riche mais….

 

Les dernières statistiques de l’Insee précisent qu’en 2008 (derniers chiffres disponibles) 50% des ménages brindasiens avaient des revenus fiscaux inférieurs à 42 500€ par an (revenu médian). Toutefois cette médiane cache d’importantes disparités. En effet, comme le met en évidence notre graphique, les ménages locataires de leur logement ont un revenu pratiquement deux fois moindre que ceux qui sont propriétaires.

revenu fiscal médian

Ainsi la moitié des 379 ménages locataires d’un logement (non social) a un revenu fiscal annuel inférieur à de 26 800€. Le graphique met en évidence que l’écart de revenu est important entre le ménage propriétaire de son logement et celui qui est locataire (que ce dernier soit en HLM ou dans secteur privé). Les locataires représentent 25% des ménages de notre commune.

Ces statistiques confortent la position des élus Brindas Participation et Progrès Ensemble à Gauche, qui demandent depuis plusieurs années une évolution plus modérée de la taxe d’habitation (payée par l’occupant) que de la taxe foncière (payée par le propriétaire). En effet, une progression plus faible (ou nulle) de la taxe d’habitation compensée par une progression de la taxe foncière permettrait de :

  • ne rien changer pour la plupart des brindasiens (qui sont simultanément propriétaire et occupant de leur logement)
  • ne pas peser pas sur les budgets des locataires qui ont des revenus plus modestes (cf graphique)
  • de peser plus sur les propriétaires non occupant de logements et qui les louent à des tiers,  bénéficiant à ce titre des revenus de location.
  • de maintenir les recettes fiscales de la commune, ces deux taxes rapportant le même produit pour le budget de la commune

Cette proposition pourtant particulièrement adaptée à la situation de notre commune, est malheureusement systématiquement ignorée par la majorité municipale, manifestement peu  préoccupée d’une meilleure justice sociale et fiscale.

07 juillet 2011

à vos calculatrices ou antalgiques

Impossible pour un délégué au SIAHVY (SIA de la Haute Vallée de l'Yzeron) de comprendre et de comparer le mécanisme de l'augmentation des tarifs. La lyonnaise des eaux doit avoir de nombreux polytechniciens à son service !!

remunération Syavy

Posté par M-P-M à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 juin 2011

Notre contribution à l'enquête publique sur le projet LEOL

 

Le bureau de l’association Brindas  Participation et Progrès approuve totalement le projet LEOL qui constitue  pour elle la première étape indispensable d’un projet de long terme de développement des transports en commun pour un bassin de vie qui se densifie et continuera à s’urbaniser.

L’aménagement du tronçon soumis à l’enquête publique en constitue un maillon sans lequel l’ensemble du projet perd son sens.

Nos remarques sont les suivantes :

1- Si les parcours projetés ne sont pas en site propre majoritairement comme le font remarquer les détracteurs du projet :

-    Le tronçon soumis à enquête n’est pas le seul, puisque du chemin de la poterie au rond-point d’Alaï, il existe déjà une voie en site propre empruntée par l’ensemble des lignes de bus

-   Les autres voiries empruntées par LEOL, sans être en site propre, constituent un parcours beaucoup moins encombré que le parcours actuel, dont il faudrait d’ailleurs  voir si dans l’avenir certains d’entre eux ne pourraient pas  comporter des voies en site propre.

-   Son absence provoquerait un goulot d’étranglement qui ôterait toute logique au projet et obérerait l’avenir.

2- En terme d’équité, il apparaitrait particulièrement injuste aux brindasiens que certains habitants de Francheville, profitant déjà des aménagements du parcours  effectués en aval, s’opposent à ce que la très grande majorité des habitants en amont ne puisse pas elle aussi voir ses conditions de circulation s’améliorer.

3- Des études approfondies ont montrées que toutes les alternatives soit n’étaient pas faisables, soit à des couts prohibitifs. L’argument de non conformité au SCOTT ne tient pas : la réduction de la circulation automobile sur la RD 489 qui n’est qu’à 2 voies est tout simplement matériellement impossible…sauf à la supprimer!

4- L’éloignement des centres d’habitation et d’activité est extrêmement faible, de l’ordre de 100 à 150 m par rapport à l’axe de la RD 489. Il n’est bien sûr aucunement gênant pour une ligne à vocation express, tout au contraire. Ce faible éloignement amène d’ailleurs à s’interroger sur l’opportunité d’emprunter cette voie en site propre pour l’ensemble de la circulation des transports en commun. Pour tout ceux qui habitent au sud de la RD 489 il n’y aurait aucun supplément de marche à pied, valeur écologique et sanitaire essentielle. L’existence du site propre devra sans doute amener à cette conclusion.

5-En matière de gain de temps, ceux qui prennent les bus aux heures de pointes savent bien que les temps de parcours théoriques des TCL ne correspondent pas à la réalité d’aujourd’hui. Les gains de temps réels seront selon nous bien supérieurs à ceux qu’on peut calculer sur les horaires théoriques. De plus en la matière il est aussi important de tenir compte des écarts-types que de la moyenne ; or les écarts-types sont incommensurablement plus importants aux heures de pointes que dans le reste de la journée ; c’est cela qui importe à  la population qui prend les bus aux heures de pointe, qu’elle soit scolaire, étudiante ou travailleuse : elle est soumise à des impératifs horaires que ne connaissent pas du tout au même point la population qui les fréquente le reste de la journée. Le problème est tout autant la ponctualité, la régularité que le gain de temps. C’est ce qu’apportera le site propre dans la portion la plus encombrée du parcours. On connaît le stress qui résulte de retards répétés au travail ou au lycée. Prendre le bus de plus en plus tôt, quand il y en a, a aussi ses limites. On nous excusera, mais la santé des hommes et des femmes nous paraît plus importante que les grenouilles !

6- La notion d’injustice pour  « la majorité » (à vérifier) qui resterait sur la RD 489 ne saute pas aux yeux : les défavorisés sont ceux qui viennent de plus loin et qui voyagent aux heures de pointe ; ceux-ci verraient leurs conditions de transport largement améliorées, alors que ceux-là ne les verrait pas dégrader. Où est l’injustice ? Le report de l’ensemble du trafic de bus sur la voie nouvelle, supprimerait d’ailleurs définitivement cette supposée injustice.

7- La réalisation de parkings relais de capacité suffisante, judicieusement placés le long du parcours pour drainer une zone la plus large possible, constitue un complément indispensable pour augmenter l’efficience de l’investissement.

En conclusion la réalisation pour l’instant partiellement en site propre de LEOL nous paraît un  vrai choix d’aménagement du territoire, celui qui voit l’avenir à long terme. Beaucoup ricanaient à Lyon au début des années 70 sur l’Ile d’Abeau, la plaine de l’Ain ou Satolas. Qu’en dit-on aujourd’hui ? Saint-Exupéry est la seule plateforme aéroportuaire française dont les réserves foncières rendent crédible la non construction d’une troisième plateforme aéroportuaire en  région parisienne à 80 kms de Paris ! C’est cela l’économie de ressources et l’harmonie du territoire, donc l’écologie : penser à 50 ans.

 A notre modeste échelle, c’est le courage que nous vous souhaitons,  mesdames et messieurs les aménageurs !

   Michel WEILL, Président de Brindas, Participation et Progrès

Esses_Bel Air_3759_z


Posté par M-P-M à 13:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

19 juin 2011

Respect de la laïcité

Comme nous l'avons évoqué dans la newsletter de mai, les élus BPP ont écrit au préfet pour protester contre les atteintes délibérées portées à la laïcité par Mme le Maire qui incus une messe dans une cérémonie officielle de la république. Voici le texte de la lettre adressée au Préfet le 3 mai dernier. Nous n'avons pas eu de réponse à ce jour.

courrier préfet

 

Monsieur le Préfet,

En notre qualité de conseillers municipaux attachés aux principes de laïcité, nous portons à votre connaissance le texte de l’invitation de Madame le Maire de Brindas à la commémoration du 08 mai 1945, sur lequel nous sollicitons votre intervention en tant que représentant de l’Etat.

Par lettre ci jointe du 28 avril 2011, Mme le Maire de Brindas invite les membres du conseil municipal et les présidents d’associations dans les termes suivants : « Commémoration de la Victoire de 1945 qui se tiendra le dimanche 8 mai 2011. Celle-ci débutera par la Messe pour la Paix qui sera célébrée à 9h à l’église St Blaise à Brindas. Elle se poursuivra à Brindas, par un rassemblement place de Verdun, à 11h15 »

Ainsi libellée, l’invitation à  la cérémonie de la République inclus un office religieux. Cette formulation est contraire à la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat qui stipule notamment dans son article 2 que « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. ».

Déjà en 2009 puis en 2010, Mme le Maire de Brindas avait adopté cette même formulation. Nos interventions lors des conseils municipaux afin de lui rappeler ses obligations en matière de respect de la laïcité sont restées sans effet  (Cf. pages 5 et 6 du procès-verbal du Conseil Municipal du 10/05/2010).

C’est pourquoi, face à cette position réitérée d’intégrer un office religieux dans le cadre du déroulement d’une cérémonie officielle de la République, nous sollicitons votre intervention afin de faire respecter les principes fondamentaux de l’Etat républicain et notamment la loi de 1905.

Nous espérons que notre requête retiendra votre attention et attendons votre réponse.

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, nos  salutations respectueuses.

 

Patrice Cornut, Francine Poinseaux, Rémy Ménétrier, Nicole Robert et Noël Buénerd

 

 

Posté par M-P-M à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 avril 2011

Enfin ça bouge au centre communal d’action sociale !

42_24811634En s’abstenant au conseil municipal sur le vote du budget suite à la décision de diminuer la subvention au CCAS, BBP souhaitait dénoncer l’immobilisme de cette instance qui a pour vocation outre l’aide sociale légale (études pour avis dossiers de demandes d’aide sociale aux frais de placement en maison de retraite ou pour des personnes porteuses de handicap) et l’aide extra légale, l’action générale de prévention et de développement  social dans la commune. Trois sources de financements : les produits des concessions du cimetière, ceux des prestations repas et enfin des dons, legs et subventions

Composé de membres élus du conseil municipal et de représentants désignés par des associations représentatives, il est présidé par Mme le MAIRE. Pour le moment cette instance est surtout occupée par le portage des repas des personnes âgées à domicile et les colis de Noël. Des demandes d’aides financières ponctuelles sont étudiées (factures d’énergie, demi tarif pour l’étude ou le restaurant scolaire …) en complément d’aides d’autres dispositifs de droit commun ainsi que l’aide alimentaire d’urgence : soit sous forme de bons alimentaires, soit d’une contribution à la banque alimentaire de Francheville pour des familles démunies. Actuellement l’action sociale sur Brindas est donc réduite à sa définition la plus sommaire.

BPP a l’ambition de vouloir insuffler une politique sociale plus dynamique et ambitieuse sur la commune : il y a bien sûr le vieillissement de la population auquel les politiques nationales et départementales ne peuvent apporter de réponses complètes et de proximité ; il y a le chômage qui augmente la précarité de certaines familles. Même si notre Maire persiste à nous répéter que le niveau de ressources des Brindasiens est élevé comparativement à la moyenne nationale, il doit être encore plus difficile pour les familles concernées de vivre le dénuement.

En premier lieu, nécessité de faire un diagnostic des besoins :

Nous avons donc proposé de faire un diagnostic des besoins des habitants de la commune afin de diriger nos actions plus efficacement. Lors du dernier CA du CCAS nous avons donc voté une adhésion à l’UNCASS, Union nationale des CCAS qui propose des outils d’évaluation et de formation dans leur domaine.

Certains des membres du CCAS ont rendu visite à nos voisins (Grézieu, Vaugneray, et Chaponost) pour connaitre leur fonctionnement : difficile de comparer les budgets, les actions et les fonctionnements car leurs missions sont différentes pour certains comme la gestion de logement sociaux. Mais nous pouvons à mon avis garder des idées comme par exemple l’aide aux activités sur Vaugneray, la rencontre régulière avec les acteurs sociaux de la commune, le conseil des anciens sur Chaponost….

42_23706260Accueil et communication : une priorité

Face au constat du faible taux de demande, BBP a insisté sur la nécessité de communiquer sur les actions du CCAS et de préserver la confidentialité de l’accueil pour que celles-ci ne soient pas des freins aux demandes. Actuellement un agent municipal à mi temps est chargé du suivi administratif des décisions ; mais l’accueil est assuré par l’ensemble : il est important que les personnes sachent quand et pour quelles aides elles peuvent faire appel en mairie ; qu’elles soient informées que leur demande sera accueillie en toute discrétion physique et professionnelle (j’ai pu demander et obtenir, en début de mandat, l’anonymat des dossiers lors du passage en commission pour décision). 

Lors de cette commission, en tant que représentante BBP, je suis très attentive à une étude objective des difficultés ; il est souvent nécessaire d’intervenir pour que l’accompagnement social de difficultés financières ne soit pas vécu comme de l’assistanat : nous ne sommes plus dans les trente glorieuses : le chômage, le coût de l’énergie et des fluides ne sont plus de la responsabilité individuelle des demandeurs !

Enfin nous avons proposé des axes de réflexion pour cibler la mise en place d’actions spécifiques à Brindas, en complément de l’action de la CCVL et des services existants :

 

4 AXES DE REFLEXION POUR CIBLER DES BESOINS :42_23894146

Soutien à la parentalité : barème de participation aux frais de garderie périscolaire et de restauration scolaire, aux frais d’inscription à des activités culturelles ou sportives…

Aide à l’autonomie des jeunes : participation à l’achat d’abonnement TCL ; de mobylette ; microcrédit….

Lutte contre l’isolement : complément d’aide aux frais de STRADA pour les personnes âgée ; mise en place d’une centralisation de propositions de covoiturage ; ateliers lecture à domicile ; repérage et contact avec les personnes isolées et vulnérables en dehors des périodes d’alertes ; l’aide à l’adaptation d’un logement….

Actions intergénérationnelles : opérations « coup de mains » (aide pour fixer un tableau ; monter un meuble ; garde d’enfants occasionnelle par exemple en cas de reprise de travail rapide…)

Mais aussi des actions dans le domaine de la santé, de prévention de l’endettement peuvent aussi se réfléchir si besoin


Francine_PoinseauxToutes ces actions ont besoin d’être sous tendues par une volonté de la municipalité de s’investir et d’investir dans le développement social de la commune notamment en s’engageant financièrement. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, contrairement à d’autres communes voisines….

BBP est à votre écoute sur ce sujet   

Francine Poinseaux, Conseillère municipale, membre du CCAS

Posté par M-P-M à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 avril 2011

Les logements sociaux en construction à Brindas (enfin !)

La Semcoda est en train de réaliser 62 logements sociaux à Brindas (d’autres sont en cours de construction par des opérateurs privés dont 6 route neuve).

Ces logements vont renforcer le parc existant (105 logements sociaux). Mais cela sera encore insuffisant pour faire face à demande, notamment celles des jeunes et des plus âgés qui souhaitent rester habiter à Brindas, mais qui ne peuvent pas le faire compte tenu du prix du foncier.

Avec ces cinq opérations en cours, le taux de logements sociaux à Brindas pourrait dépasser les 8% (5% actuellement)... encore très loin de l’objectif de 20% demandé par l’Etat, il manque en effet plus de 300 logements sociaux à Brindas selon l’Etat.

En outre, le développement du logement locatif (social ou non) est une nécessité pour assurer un renouvellement suffisant de la population. A défaut notre commune verrait sa population viellir, son dynamisme s’essoufler, ses écoles et commerces fermés, … comme cela se passe dans d’autres communes voisines (Chaponost par exemple).


logt_sociaux



Posté par M-P-M à 15:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

03 avril 2011

Les résultats électoraux par bureau de vote

Le découpage des bureaux de vote brindasiens est désormais réalisé sur une base géographique et non plus alphabétique.

L'observation des résultats du second tour des cantonales, bureau par bureau montre des différences significatives.

Carte_bureaux_de_vote

Posté par M-P-M à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2011

Le point sur : les écoles publiques et privées de la CCVL

Près de 2 900 enfants sont scolarisés dans les écoles de la Communauté de Communes des Vallons du Lyonnais. Pour 80% d’entre eux, ils le sont dans des écoles publiques.

_coles_priv_es_publiques

 

A Vaugneray et Yzeron, les établissements privés accueillent presque autant d’enfants que le public. A Messimy et Thurins, où les deux secteurs coexistent également, les enfants sont très largement scolarisés dans le domaine public. Les effectifs par classe sont aussi élevés dans le privé que dans le public.

traffic_sign_7j3Brindas détient le triste record du plus grand nombre d’élèves par classe avec en moyenne un effectif de 26, conséquence de la fermeture de deux classes lors de la dernière rentrée 2010. Rappelons que ces fermetures ont donné lieu à de nombreuses protestations des parents, des enseignants et des élus BPP ensemble à gauche, alors que la majorité municipale, n’avait rien trouvé de mieux à faire que des les anticiper en fermant les bâtiments de l’ancienne école Rue du Vieux Bourg (cf les articles déjà publiés sur ce blog à cette occasion)

Pour finir, rappelons qu’après plusieurs années d’interventions de notre part, les élus BPP ensemble à gauche ont enfin obtenu en 2009 que la Municipalité de Brindas arrête de subventionner la scolarisation des Brindasiens dans les écoles  privées voisines (soit une économie pour la commune d’une dizaine de milliers d’euros par an)


Posté par M-P-M à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 mars 2011

Le point sur : les tarifs de restauration scolaire

Le recensement des tarifs de base de la restauration scolaire dans les communes voisines permet de faire plusieurs constats :

 

  • Le tarif pratiqué à Brindas est plutôt modéré, mais il est toutefois supérieur à celui constaté à Vaugneray ou à Craponne
  • Plusieurs communes ont décidé de pratiquer une tarification en fonction du quotient familial (Francheville, St Genis-les-Ollières). D’autres communes proches (Tassin, la Tour de Salvagny, Chaponost,…) ainsi que le Conseil Général pour les collèges, ont  également décidé récemment d’utiliser le quotient familial pour moduler la tarification selon les revenus. C’est une proposition que défendent régulièrement les élus BPP ensemble à gauche… mais la majorité municipale s’y refuse .C’est regrettable, car la tarification en fonction du quotient familial, permet au budget communal de continuer à aider toutes les familles, tout en améliorant le soutien à celles qui en ont le plus besoin.


tarifs_cantine

 


Posté par M-P-M à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 mars 2011

Procuration

Les élections cantonales auront lieu les 20 et 27 mars prochain.146g

Ceux qui ne seront pas présents à ces dates peuvent faire établir une procuration.

Localement, c'est la Gendarmerie de Vaugneray (7, rue des Écoles) qui les établi. - Téléphone : 04 78 45 80 21

Le motif peut être des vacances, des obligations personnelles ou professionnelles, la santé .... Il est simplement déclaré sur l'honneur sans nécessité de justificatif.

Il faut désigner une personne inscrite sur les listes électorales de la même commune mais pas forcement le même bureau de vote.

L'ensemble des démarches est rappelé par service-public.fr

Posté par M-P-M à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :